Chroniques d'un monde paysan
à jamais disparu.

Louis Conq de Tréouergat raconte ...
 

Remerciements à Lucien Conq

 

Louis Conq a eu la bonne idée de traduire ou, comme il l’a dit,

d’adapter en français son ouvrage « Hekleo Traon Bouzar ».

Le livre « Les Échos du Vallon Sourd » pourra ainsi avoir davantage de lecteurs, la connaissance du breton s’étant malheureusement raréfiée en Basse-Bretagne.

En racontant sa propre histoire, Louis Conq se fait le chroniqueur du quotidien de nombreux fils et filles

d’un monde paysan à jamais disparu.

L’intérêt de son récit réside surtout dans l’évocation qu’il fait, à travers mille anecdotes,

de la vie telle qu’elle se déroulait avant la transformation du monde rural et de la société paysanne.

 

Le 31 décembre 1974, Louis Conq est victime d’un grave accident de la route.

Hospitalisé dans différents hôpitaux pour de multiples fractures, il vint en convalescence pour quinze mois,

chez lui à Tréouergat, au Moulin de Pont-Prenn où il se met à écrire. 

Il ne faut pas chercher à avaler son livre en une seule et longue gorgée !

Il faut le déguster historiette après historiette. 

C’est pourquoi nous vous proposons de cheminer en compagnie de Louis Conq et en mettant nos pas dans les siens. 

Chaque semaine, nous vous ferons découvrir un passage des « Échos du Vallon Sourd ». 

Nous espérons que vous aurez autant de plaisir que nous à lire et savourer ces récits d’un temps à jamais révolu.

Sources :

"Les échos du vallon sourd" de Louis Conq - Brud Nevez

Le Courrier du Léon et du Tréguier – Jean Tromeur

Brud Nevez n°109-1987 – Fanch Mévellec

Une nouvelle chronique chaque semaine

Louis Conq Page de garde _01.jpg

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Décembre 2021