Visite de Plouguin

-

Histoire et Nature

-

Suivez le guide

Partie 2 -

Logo CHP a.jpg

Page évolutive

au gré de nos recherches

Dernière mise à jour : 09/05/2021

Contributeur : Jean Jacques Le Lez

Photos Jean Jacques Le Lez - Patrick Milan

Départ du hangar à bateaux au Carpont en bas de la chapelle.

Un chantier naval construsait des bateaux de pêche et de travail.

A

Bateau de travail Anselme sorti en 1939

du chantier Menec à Loc Majan.

Visible à l'entrée de Tréglonou 

L'Aber Benoit .

Plouguin a un rivage maritime de 1 km 600 au fond de l'Aber.

 

Cela va de la chapelle de Locmajan jusqu'au Grand Moulin.

 

En 1978, la commune a donc été concernée par le naufrage de l'Amoco-Cadiz et par le procès auquel il donna lieu.

Ce fut une "grande victoire" pour les Bretons contre le géant américain.

 

Pour la commune de Plouguin, la grande victoire s'est traduite par une indemnisation à peu près équivalente

à la taxe supplémentaire prélevée par habitant ; ce sont les avocats qui ont gagné.

Une plante intéressante à observer à Locmajan au bord de l'Aber,

juste dans un petit secteur :

La cotule à fleur de sénebière originaire d'Afrique du sud.

Traversons la départementale et prenons le chemin qui monte vers la chapelle.

B

D

C

A

E

F

G

Chapelle de Loc Majan

Dans l'entrée de la chapelle :

une dalle funéraire ;

un calice, un prêtre, la date de construction

Il peut s’agir de gonfanons,

(petits drapeaux au bout d’un manche)
« C’est un classique de l’époque, selon l’orientation

du heaume ça donnait ton rang dans le hiérarchie ».

(Michel Mauguin)

Cet œil, composé à l’aide de verre et de faïence, est un hommage artistique aux milliers d’hommes et de femmes qui ont porté et portent secours aux marins en difficulté.

Les marins de l’antiquité peignaient de grands yeux à la proue de leurs navires.

Ces yeux étaient censés protéger les équipages des dangers de navigation

Artiste plasticien Pierre Chanteau

Au bord de l'effondrement,  ce calvaire a été déplacé après repérage de chaque pièce

lors de la reconstruction du mur « sud » de l'enceinte du placître  par les services municipaux.

Fontaine

Ploudalmézeau Finistère tourisme randonnée sortie balade promenade loisir histoire patrimoine plouguin tréglonou saint-pabu découverte vacances circuit bretagne
Loc Majan Yal Ploudalmézeau Finistère tourisme randonnée sortie balade promenade loisir histoire patrimoine plouguin tréglonou saint-pabu découverte vacances circuit bretagne

Le Pardon de Loc Majan

 

Le traditionnel pardon de Saint Majan a lieu fin juillet.

Messe, cortège des bannières, bénédiction de la mer,

repas champêtre avec animations.

Yann Lesacher ( pseudonyme : YAL )

Quittons la chapelle et remontons la côte en direction du village de Loc Majan.

Suivre les flèches direction Lannalouarn sur le site du menhir.

B

Lannalouarn

Au-dessus de Lannalouarn ("la lande du renard)",

il ne subsiste qu'un grand menhir.

C'est une pierre énorme, haute de 6 m 40, pesant environ 100 tonnes.

Elle a été extraite à plus d'un kilomètre et trainée en haut de la colline.

Cordes, rondins, suif, difficile de comprendre comment on a réussi

à le faire, et pourtant, le menhir est là.

D'ailleurs, il n'était pas seul, il y en avait au moins quatre, mais un carrier a eu raison des autres pour bâtir une maison près de l'Aber Benoit.

On ne sait pas pourquoi il y a 5000 ou 6000 ans,

les hommes ont eu besoin de dresser ces pierres.

Seul indice, il fallait une société structurée autour de croyances

ou de chefs.

Dresser un menhir était sans doute l'œuvre d'une vie.

Mais la colline était plus riche que cela en traces

du passé.

Il y avait des blocs rocheux divers qui n'ont jamais été vraiment étudiés par un archéologue.

Il y avait surtout un bloc rocheux extraordinaire,

un gros polissoir du néolithique.

Une pierre particulière avait attiré les hommes de la préhistoire en ce lieu, la sillimanite

(du nom de Silliman, un géologue).

C'est une pierre polychrome, souvent verte, très dure.

Elle a servi pour alimenter une "usine" de haches polies qui ont été disséminées dans toute la Bretagne.

Il y avait peu de minéraux permettant de faire

des haches solides, résistantes aux coups répétés

sur les troncs d'arbre.

Il y avait surtout la dolérite de Plussulien

et la fibrolite de Plouguin.

Marcher dans les champs au moment des labours permet fréquemment de trouver

des outils en pierre anciens.

Objets en silimanite

Molette à grain

Fibrolite colorée

Enclume

Fibrolite polie de Plouguin - Remarquer les différentes couleurs

Le polissoir, témoin du travail des hommes pendant des centaines d'années, vestige depuis 5000 ans, gênait l'agriculteur de la parcelle.

Il le fit sauter à la dynamite !

Polissoir ramassé à Lannalouarn

par M. Tromelin du Moulin de Pont Ours

1 m de diamètre dans la partie la moins large

1,35 m de diamètre dans l'autre

Les autres vestiges de Lannalouarn ont disparu.

Il a été trouvé six tombes du bronze,

et sans doute aussi une stèle gauloise hémisphérique.

Par contre, un tumulus semble encore exister dans un champ à l'ouest du village.

Laissons Lannalouarn et ses trésors et continuons la route.

Tournons à droite au croisement vers la vallée des moulins.

Avant de descendre vers Pont Ours, jetons un coup d'œil sur la droite dans le champ.

Le tumulus dont nous évoquions l'existence plus haut se trouve au fond du champ sur la gauche.

C

Pont Ours

Moulin de Pont Ours

Tumulus

(en haut de la côte

en regardant

vers le nord)

x

Pont Ours...ourz en breton est une personne rustre.

Le lieu était habité par M Tromelin, notable local qui a fait fonction de maire et de juge de paix.

Il a également participé à des actions de la Résistance

(parachutage d'armes, évacuation vers les ports d'aviateurs alliés).

M Tromelin était un ancien combattant de 14-18 et il y avait laissé une jambe.

Il s'était fait une étonnante réputation, celle de pouvoir connaître le sexe des enfants à naître.

Les femmes enceintes allaient donc le consulter et il devinait une fois sur 2 environ grâce à son pendule.

D

Les moulins du Tanné

En prenant la petite rue sur la gauche,

nous arrivons devant les moulins jumeaux du Tanné

qui ont fonctionné jusque dans les années 1970

Moulins de Tanné

4

4

Gravure Croix papale

(entre une porte et la boite aux lettres)

5

Moulin du Tanné.

- 5 - 6 - 7 - 8 -

Intérieur du moulin qui est en état de fonctionnement

7

4

4

Gravure Croix papale

(Près de la meule)

6

8

Dans la côte, juste après la meule sur la gauche, 

Nous avons le choix de prendre à droite pour continuer dans la vallée des moulins

ou

de faire un aller-retour vers Pen ar Van

Escapade à Pen ar van - Pencarvan - -

E

Le moulin de Quinou figure sur la carte de Cassini

(1750-1789).

Le partage des biens entre les enfants donna naissance

à deux moulins jumeaux.

Le moulin Kinou dépendait autrefois du manoir de Penharvan.

Celui-ci appartenait au 17è siècle à la famille de Parcevaux.

Moulins de Quinou

F

Moulin de Mesnaod ou Grand Moulin

A l’embouchure du Garo, devant l’aber.

Il doit son nom au village de Mesnaod  tout proche :

Mêz an Aod, la campagne de la grève.

Moulin de Mesnaod ou  Grand Moulin

En traversant la départementale, nous arrivons sur le chemin de randonnée.

Prendre à droite pour retourner à la chapelle de Loc Majan.

Autrefois, une fois par an, à marée basse, les habitants de la vallée pratiquaient une pêche traditionnelle peu conventionnelle,

ils retournaient les rochers et assommaient les poissons avec des bâtons.

Escapade à Pen ar van - Pencarvan

En haut de la côte, tournons à gauche et dirigeons nous vers Pen ar Van.

Avant d'aller vers le manoir de Pen ar Van, prenons la vieille route à gauche au carrefour.

Elle descend vers le moulin de Pont Ours.

Cette route était autrefois l'itinéraire normal qui permettait de se rendre vers Lannalouarn.

C'était un secteur où passaient bien des gens puisqu'il desservait les moulins

où les paysans allaient régulièrement faire moudre leur grain.

G

2

1

1

1

 

Pen ar Van est un ancien manoir assez important.

En Bretagne, il y a eu jusqu'à 12000 manoirs.

Sur Plouguin il y en avait sans doute 25 à 30.

En fait de manoir, c'était souvent une bâtisse

un peu plus grande que les autres,

avec une porte sculptée ou des fenêtres à meneaux pour signaler que là habitait un petit seigneur, souvent pauvre.

Certains manoirs plus riches possédaient un moulin,

une chapelle ou un pigeonnier.

À Pen ar Van il y avait un pigeonnier comme l'atteste

le nom d'un champ.

Il y a toujours un lavoir en pierres de taille assez remarquable

mais non entretenu.

On peut y voir quelques salamandres.

Près de la route, pendant la dernière guerre,

un avion anglais s’est écrasé sans faire de survivant.

Il ne reste aucune trace visible.

On peut observer les talus et y remarquer des passages d'animaux.

Il s'agit de coulées de blaireaux.

En effet, plus bas, à gauche juste au bord du bois

se trouvent de vastes terriers de blaireaux.

Cet animal étiqueté "nuisible" a un comportement

assez régulier.

Le soir, il sort de sa cachette et attend quelques minutes avant de s'activer.

Il contrôle qu'il n'y a pas de danger puis s'éloigne

dans la nuit.

Il commence par aller faire sa crotte en un lieu précis,

puis va parcourir un long trajet,

toujours le même dans la campagne.

Les animaux sauvages ne reçoivent d'aide de personne.

Chaque jour ils doivent aller chercher de quoi se nourrir !

2

Lavoir - Manoir de Pen ar van

1

Passage de blaireaux

1

Trou de blaireaux

1

Trou de blaireaux

2

Manoir de Pen ar van

2

Cadran solaire - Manoir de Pen ar van

2

Des objets plus anciens ont été signalés à Pen ar Van.

Un souterrain, sans doute de l'époque gauloise, s'est un jour ouvert dans la cour.

Il s'agissait en fait d'une cache ancienne.

Cette notion de souterrain mérite quelques précisions.

Les traditions locales suggèrent souvent qu'ici et là existe un souterrain

qui joint le château à l'église ou l'abbatiale au manoir.

Mais qu'en est-il en réalité ?

Dans certaines régions, par exemple dans le Val de Loire calcaire,

il est possible de creuser des souterrains sans grand danger.

Les habitants de l'époque ne s'en sont pas privé pour pouvoir se cacher,

s'enfuir ou protéger leurs biens.

Menhir - Manoir de Pen ar van

Ici, à Plouguin il est illusoire de chercher des souterrains "de liaison" entre 2 sites.

Par contre, on sait que les Gaulois en particulier, avaient l'habitude d'aménager des caches.

On en a retrouvé plusieurs sur la commune (Dourhip, Traon-vilin, Pen ar Van etc...)"

Compte rendu de la Société d'Archéologie :

Une cache souterraine a été ouverte par M. Moguen, dans la cour de l'ancienne ferme qu'il habite.

Elle se présentait sous la forme d'une chambre unique, creusée dans l'arène granitique, non appareillée.

Il faut sans doute la rattacher aux cachettes médiévales, plutôt qu'aux souterrains gaulois.

Comme elle gênait l'exploitation, elle fut immédiatement bouchée.

Un polissoir était posé au bord du chemin du lavoir.

Il a été déplacé par un amateur éclairé de Ploudalmézeau.

Retour par le même chemin vers la vallée des moulins,

dans la descente, prenons à gauche au niveau de l'étang vers les moulins de Quinou.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - avril 2021