Majean Terrom de Plouguin

Blessé

Front Italien 1917 - 1919

Collection

Lucienne Terrom - Gilbert Quivouron

Remerciements à Madeleine Mercel
et à Lucienne Terrom pour les informations sur son grand-père

A lire en fin de page

Article du Corriere delle Sera du 21 Mai 2019

Une ressortissante française

à Ospitaletto sur les traces

de son grand-père

Terrom Majean

Né le 19  Avril 1895 à Plouguin

Classe 1915 Matricule 1406

Bon pour le Service Armé

Incorporé le 8 Septembre 1915

148e Régiment d'Infanterie

108e Régiment d'Infanterie

le 19 Février 1916

Blessé le 20 Avril 1917 à l'Est d'Auberive

Plaie par éclat de grenade région auriculaire droite

Evacué du 21 Avril 1917 au 15 Mai 1917

Retour au 108e Régiment d'Infanterie aux Armées

le 16 Juin 1917

Front Italien

du 20 Novembre 1917 au 2 Mars 1919

126e Régiment d'Infanterie - Italie

le 3 Mars 1919

Démobilisé le 26 Septembre 1919*

*(1915 sur fiche matricule)

se retire à Plouguin

Campagne contre l'Allemagne

du 8 Septembre 1915 au 25 Septembre 1919

Intérieur

du 8 Septembre 1915 au 19 Février 1916

aux Armées

du 20 Février 1916 au 20 Avril 1917

Intérieur blessé

du 21 Avril 1917 au 15 Mai 1917

aux Armées

du 16 Juin 1917 au 27 Août 1919

Front Italien

du 20 Novembre 1917 au 2 Mars 1919

Citation à l'Ordre du Régiment n°147 du 21 Juin 1917

Grenadier très brave au feu.

Blessé à son poste de combat.

Croix de Guerre avec étoile de bronze

Médaille de la Victoire

Médaille Commémorative

Collection : Lucienne Terrom - Gilbert Quivouron

Collection : Lucienne Terrom

Collection : Lucienne Terrom - Gilbert Quivouron

L'Histoire construit des ponts

Contributrice : Lucienne Terrom

Transcription de l'article du "Corriere delle Sera" du 21 Mai 2019 suite à la rencontre, du 15 Mai 2019, de Lucienne Terrom et Jacky Jamet

avec Giovanni Quaresmini, auteur d'un livre sur la présence des soldats Français du 126e Régiment d'Infanterie à Traviagliato et Ospitaletto.

 

1/ Militaire

Majan TERROM sur une photographie prise au cours du printemps-été en 1919,

avant le retour dans la patrie et la fin du service militaire du fantassin français.

 

2/ Une ressortissante française à Ospitaletto sur les traces de son grand-père

L’histoire construit des ponts

Rencontre émouvante ces jours derniers dans la bibliothèque communale d’Ospitaletto entre une ressortissante française Lucienne Terrom, accompagnée de son mari Jacky Jamet, et un historien de la région de Brescia, Gianni Quaresmini.

A l’origine de la rencontre (documentée dans la photo ci-contre) le voyage que la dame Terrom accomplit sur les traces de son grand-père paternel, Majan Terrom, classe 1895 (1), qui a combattu sur le plateau d’Asiago durant la première guerre mondiale.

L’ancêtre avait confié à sa petite-fille, dans un des rares moments au cours desquels il lui avait parlé de la guerre, être parti pour faire le retour

en France le 24 juillet 1919 de la gare ferroviaire d’Ospitaletto-Travagliato (2).

 

Pour cela, la dame Terrom a frappé à la bibliothèque d’Ospitaletto où Matteo Biasiolo (3) l’a mise immédiatement en contact

avec le professeur Giovanni Quaresmini auteur du livre « Les français à Travagliato.

Chroniques de la Première Guerre Mondiale » où est attesté le séjour à Travagliato et à Ospitaletto de la Brigade mixte du 126ème reggimento. (4)

 

  1. erreur, 1895 est sa date de naissance, sa classe est 1915.
     

  2. Pas tout à fait exact : Majan ne m’a pas parlé de sa présence en Italie, seulement de son séjour au Montenegro.
    J’ai appris ce détail dans l’historique de son régiment, le 108ème régiment d’infanterie.
     

  3. Le bibliothécaire qui nous a reçus et nous a présenté l’ouvrage de Giovanni Quaresmini.
    l a ensuite appelé Giovanni car je voulais acheter le livre.
    Celui-ci a souhaité nous rencontrer à la bibliothèque.

     

 Majan a fait presque toute la guerre dans le 108ème.

Il est resté en Italie 9 mois après l’armistice, en plus de l’année qu’il venait d’y passer dans les combats.

Une partie de ses compagnons est revenue en France fin février 1919, notamment les plus âgés.

Il est passé le 3 mars 1919 dans le 126ème régiment d’infanterie (comme attesté sur la photo) pour constituer cette brigade mixte.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Juillet 2020