Hervé Tréguer de Ploudalmézeau - Plouguin - Brélès

Armée d'Orient

Remerciements à Madeleine Mercel

Collection

Annick Salaün Rioualen

Tréguer Hervé

Né le 24 Novembre 1891

Classe 1911 Matricule 1534

Incorporé le 10 Octobre 1912

1er Régiment d'Infanterie Coloniale

Soldat de 2ème classe

35e Régiment d'Infanterie Coloniale

le 6 Novembre 1916

20e Escadron du Train des Équipages

le 26 Décembre 1918

Démobilisé le 23 Août 1919

se retire à Brélès

Campagne contre l'Allemagne

du 2 Août 1914 au 22 Août 1919

aux Armées

du 7 Août 1914 au 22 Août 1919

Médaille de la Victoire

Médaille Commémorative

Historique du 1er Régiment d'Infanterie Coloniale

 

Armée d’Orient

1916

Le 16 janvier, départ de St-Riquier, le Régiment arrive le 20 dans ses nouveaux cantonnements : Arsy, Blincourt, Froyères, Grandfresnoy et Bois de Lihus

et y séjourne jusqu'au 2 février.

Le 3 février, le Régiment s'embarque à destination du Camp retranché de Lyon.

Il commence immédiatement les opérations destinées à transformer l'équipage

sur roues en équipage muletier (type alpin) en vue de son départ

pour l'Armée d'Orient.

Départ pour l'Orient.

Le 11 février, le 2e Bataillon quitte Lyon à destination de Toulon où il s'embarque

le 12 sur le vapeur « Sant'Anna », arrive à Salonique le 16 février et bivouaque à Lutra, (20 kilomètres Est de Salonique).

Les autres Bataillons s'embarquent les 18 et 21 février ; le 27 février,

le Régiment en entier est rassemblé aux bivouacs de Lutra.

A dater de leur débarquement, les éléments du Régiment font partie de la 2e Brigade Coloniale (1er et 3e Régiment.) de la 17e Division d'Infanterie Coloniale.

Dès leur débarquement, les Bataillons sont employés activement à la construction des routes dans la vallée de Vasilica,

(Communications entre Salonique et les 3e positions anglaises).

 Le 4 mai, le Régiment quitte la région de la Vasilica pour se porter en 4 étapes

dans la région de Likovan.

Du 8 mai au 7 juin, période d'instruction et de travaux de routes.

A dater du 20 mai, la 2e Brigade prend la dénomination de 34e Brigade, reçoit l'ordre de se porter dans la région sud du Butkova-Kola avec mission d'intervenir contre

toute troupe ennemie se portant dans la région de Denni-Hissard, soit sur Poroj,

soit sur Butkova-Radile, soit sur Butkova-Loziota, et de se relier à droite

avec le 56e Colonial vers Yeninah, à gauche vers Poroj, avec la 57e Division d'Infanterie.

Le Régiment gagne la région fixée en deux étapes, très pénibles,

dans un terrain sablonneux et par une très forte chaleur.

Du 9 au 16 juin, séjour dans la région de Butkova-Kola, très pénible

par suite de la chaleur et des moustiques.

L'état sanitaire baisse.

Le 16 juin, la Brigade reçoit une nouvelle mission.

Relevée par une Brigade anglaise, elle doit se porter dans la région Gola Ismaili Patères (S. E. lac Doiran) pour interdire à l'ennemi la ligne Gola, côte 576.

Le Régiment fait mouvement en 3 étapes ; ces étapes, quoique faites de nuit,

furent aussi pénibles que les précédentes à cause de leur longueur, de la nature montagneuse du terrain traversé et du mauvais état des chemins.

11 Mai 1918

Naufrage du Sant’Anna au large de Tunis - Torpillage par un sous-marin Allemand

604 morts - 1400 rescapés

Lettre et photo de Hervé Tréguer

 

à sa sœur Hortense

Texte retranscrit phonétiquement

Collection Annick Salaün Rioualen

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Juillet 2020