Combattants Finistériens n'ayant pas la mention "Mort pour la France"

Noms - M - de Madec à Mao

 

Madec Jean

Né le 13 Avril 1874 à Plozévet

Classe 1894 Matricule 2890

Second Maître Chauffeur
Cuirassé Démocratie au 2 Janvier 1914
5e Dépôt des Équipages de la Flotte

Décès le 11 Septembre 1914

Ferryville (Tunisie)

Cirrhose hypertrophique

 

Maguet Yves

Né le 1 Décembre 1892 à Carhaix Plouguer

Classe 1912 Matricule 3558

Engagé Volontaire pour 3 ans le 11 Avril 1913

2e Régiment d'Artillerie Coloniale

12e Groupe d'Auto-canons

le 20 Juin 1915

Maréchal des Logis le 8 Juillet 1915

 

27e Régiment de Dragons

le 1 Juillet 1916

 

2e Régiment d'Artillerie Coloniale

le 8 Août 1916

4e Régiment d'Artillerie Coloniale

le 26 Novembre 1916

 

Maréchal des Logis Fourrier le 1 Février 1917

4e Régiment d'Artillerie Coloniale

Décès le 25 Janvier 1919

Lao Kay Tonkin

Accès pernicieux

 

Magueur Gustave Appolinaire

Né le 23 Mai 1886 à Brest

Classe 1906 Matricule 1251

Engagé Volontaire pour 5 ans le 16 Juin 1904

Apprenti Marin aux Équipages de la Flotte

 

Matelot 2ème classe Fusilier breveté le 1 Juin 1905

Non Affecté du Port de Brest

du 3 Novembre 1909 au 4 Août 1914

Passé dans la Réserve de l'Armée de terre

le 16 Juin 1914

Rappelé à l'activité le 2 Août 1914

Soldat 2ème classe
19e Régiment d'Infanterie

(Compagnie Hors Rang)

le 14 Octobre 1916

Service Auxiliaire le 31 Octobre 1916

Pleurésie

Maintenu Service Auxiliaire le 9 Février 1917

Décès le 21 Juin 1917

Hôpital n°8 Brest

Cirrhose hypertrophique du foie

 

Mahé Jean Louis Joseph

Né le 2 Novembre 1883 à Plougasnou

Classe 1903  Matricule 2544

Rappelé à l'activité le 5 Août 1914

Soldat 2ème classe
11e Escadron du Train 40e Compagnie

Décès le 29 Janvier 1915

Hôpital n°25 à Nantes (Loire Atlantique)

Pleuro-pulmonaire aggravée en service

 

Mahé Yves

Né le 31 Août 1879 à Tourch

Classe 1899 Matricule 3083

Ajourné en 1900

Faiblesse

Exempté en 1901

Idiotie

 

Classé Service Auxiliaire le 9 Décembre 1914

 

2ème Canonnier Auxiliaire
35e Régiment d'Artillerie

Détaché à la Poudrerie de Pont de Buis

Décès le 16 Novembre 1916

Hôpital mixte de Quimper

Fièvre Typhoïde

 

Maisonnial Frédéric Auguste

Né le 31 Janvier 1875 à Brest

Classe 1895 Matricule 2556

Maître Mécanicien
Retraité pour infirmité

Décès le 15 Mars 1919

Brest dans ses foyers

Artério sclérose

 

Malcoste Joseph Marie

Né le 28 Octobre 1879 à Moëlan sur Mer

Classe 1899 Matricule 14673 - 1808

Matelot 3ème classe sans spécialité

 

Inscrit Maritime le 1 Février 1912

Mobilisé le 19 Décembre 1914

Affecté au 6e Régiment d'Infanterie Coloniale

Réformé n°2 le 13 Janvier 1915

Maintenu Réformé n°2 le 29 Décembre 1916

Décès le 16 Octobre 1918

Moëlan sur Mer

Emphysème pulmonaire

Pas de pension allouée à la veuve

 

Mallégol Pierre Marie

Né le 5 Juillet 1891 à Landivisiau

Classe 1911 Matricule 98606

Matelot 2ème classe Chauffeur
1ère Batterie de Canonnières Fluviales

Décès le 8 Septembre 1917

La Loupe (Eure et Loir)

Accident de chemin de fer étant en permission

Source : Rapport du Contre Amiral Jehenne Commandant les Formations de Marins détachés aux Armées sur la Participation des Formations de Canonniers Marins et Canonnières Fluviales aux opérations des Armées de terre du 30 Août 1914 au 1er Mars 1919


Régions d'emploi des canonnières sur le Front
La première batterie opère successivement en Belgique (Juin 1915 à Mars 1916); sur la Somme (Mars 1916 à Janvier 1917); sur l'Oise (Janvier à Mars 1917);

en Champagne (d'Avril à Juillet 1917); en Belgique (de Juillet à Décembre 1917).

Elle tire : en Belgique (premier séjour) 1.450 coups de 14 et 3.000 coups de 47; sur la Somme 11.300 coups de 14; sur l'Oise 300 coups; en Champagne 3.855 coups ; en Belgique (deuxième séjour) 6.584 coups. 

 LES CANONNIÈRES FLUVIALES DANS LES OPÉRATIONS DE 1915
La 1ère batterie de canonnières fluviales comprenant les canonnières : A, B, C, D, commandée par le L.V. Perlicot arrive à Calais le 10 juin 1915, et fait route par les canaux sur Furnes où elle aura son poste de stationnement.

Les postes de tir sont situés sur le canal de Furnes entre Furnes et Nieuport et sur le canal de Loo entre Ferthem et Pollinchove.

La batterie exécute son premier tir le 18 juin; elle séjourne dans cette région jusqu'à la fin de l'année et elle exécute pendant cette période de nombreux tirs sur des batteries, des cantonnements et des observatoires.

Elle installe à terre dans les ruines de Nieuport deux pièces de 47 m/m contre avions qui sont également très actives.

A diverses reprises les canonnières sont violemment contrebattues par l'artillerie ennemie. 

LES CANONNIÈRES FLUVIALES DANS  LES OPÉRATIONS DE 1917
La 1ère Batterie quitte la Somme au début de 1917 et se rend par Saint-Valéry, la mer, Havre, Seine, Oise, à Compiègne où elle arrive le 26 Janvier.

Elle vient rejoindre la 2e Batterie pour coopérer avec elle à l'attaque projetée.

La Canonnière G rejoint la 2e Batterie qui va opérer sur l'Aisne alors que la 1ère Batterie occupera les postes de tir du canal latéral à l'Oise.
A cette date une modification se produit dans le commandement des batteries par suite de la promotion du Lieutenant de Vaisseau Ferlicot.

Le Lieutenant de Vaisseau d'Harcourt prend le commandement de la 1 ère Batterie ; le Lieutenant de Vaisseau Olliité prend le commandement de la T Batterie.

Les postes de tirs occupés sont à peine utilisés, l'ennemi ayant effectué un recul avant le déclenchement de l'attaque.

Les batteries essayent de poursuivre l'ennemi en retraite ; la 1ère en remontant l'Oise, la seconde en remontant l'Aisne.
La 1ère Batterie doit renoncer à la poursuite, l'ennemi ayant complètement détruit les écluses de Pont-l’Evêque.

N'ayant plus d'utilisation, elle est envoyée en Champagne rejoindre la 3e Batterie.

La 2e Batterie trouve l'Aisne engagée par de nombreuses péniches coulées, des ponts détruits et des barrages en mauvais état; plusieurs ponts de pilotis établis aux environs des premières lignes barrent la rivière d'une rive à l'autre.
La mise en état des barrages, le dégagement d'un chenal praticable sont rapidement effectués par le personnel de la Batterie; la hauteur d'eau suffisante permet aux canonnières de passer par-dessus le pont de Pommiers, coulé.

La 2e Batterie peut ainsi remonter jusqu'à Soissons où elle est arrêtée par le mauvais état de l'écluse de Vauxr et qui nécessite une réparation d'un mois.

La Batterie occupe des postes de tir au Nord de Soissons et effectue de nombreux tirs d'interdiction sur les voies de communication de l'ennemi pendant sa retraite. Elle prend part ensuite à l'offensive du 16 Avril au Chemin des Dames en tirant sur les points de ravitaillement et les nœuds de communication de l'ennemi.

Elle reste dans la région jusqu'au début de Juillet où elle reçoit l'ordre de partir en Belgique pour les opérations des Flandres.
Pendant ce temps l'attaque du Chemin des Dames a été suivie en Champagne d'une attaque de la 4e Armée à laquelle ont pris part les 1ère et 3e Batteries dont la dénomination vient d'être changée et qui s'appelleront désormais groupe.

Du 6 Avril au 29 Mai elles exécutent de nombreux tirs de contrebatterie, de harcèlement et d'interdiction. 3.900 coups pour le 1er Groupe, 7.400 pour le 3e occupant les postes de tir du canal de l'Aisne à la Marne entre SeptSaulx et Wez.
Le 1er Groupe quitte la Champagne le 24 Juin pour la Belgique en vue de participer à l'offensive des Flandres.

Le 1er Groupe arrive à Dunkerque le 5 Juillet et le 2e le 12 Juillet, ayant fait route par Le Havre et la Manche.

Ces deux Groupes sont fusionnés et répartis comme suit : Les Canonnières C, D, M, 0 vont sur le canal de Nieuport entre Furnes et Nieuport sous les ordres directs de l'Armée Anglaise.
Les Canonnières A. B. F, G, vont sur le canal de Loo entre Forthem et Pollinchove sous les ordres de la 1re Armée; elles y effectuent en liaison avec les batteries de Canonniers-Marins du Groupe Darlan de nombreux tirs de concentration.

Au fur et à mesure de l'avance des troupes, ces Canonnières, dont le nombre est porté à six en Octobre par l'arrivée des Canonnières C, D, occupent des postes sur l'Yser en allant jusqu'au village de Reninghe.

Les deux groupes tirent du 23 Juillet au 11 Novembre environ 9.500 coups, interdisant à l'ennemi l'utilisation de nombreux cantonnements, dépôts, points de passage et de ravitaillement.

Les deux groupes désarment à la fin de 1917. 

 

Malléjac Guillaume Marie

Né le 6 Juillet 1890 à Loperhet

Classe 1910 Matricule 93354

Quartier Maître Chauffeur
Croiseur Desaix

Décès le 29 Mars 1919

Plougastel Daoulas

Congestion se rendant en permission

Pension allouée à la veuve

 

Mallet Théophile Louis

Né le 18 Mai 1880 à Concarneau

Classe 1900 Matricule 3930

Matelot Fusilier auxiliaire
Contre Torpilleur Mortier


2e Dépôt des Équipages de la Flotte

le 14 Mars 1918

Décès le 2 Mai 1919

Hôpital Maritime de Brest

Tuberculose pulmonaire

 

Manach Jean François Marie

Né le 1 Décembre 1880 à Plouégat Guérand

Classe 1900 Matricule 3355

Exempté en 1900

 

Bon Service Armé le 26 Décembre 1914

 

Incorporé le 24 Février 1915

Soldat
151e Régiment d'Infanterie

Décès le 20 Octobre 1915

Hospice civil annexe militaire

Châlon sur Marne (Marne)

Tuberculose pulmonaire

 

Manach Jean Pierre

Né le 6 Septembre 1869 Le Cloître Pleyben

Classe 1889 Matricule 1599

Second Maître Mécanicien des Directions du Port
Direction du Port de Brest

Décès le 29 Septembre 1918

Brest à son domicile

Dysenterie

 

Manéat Pierre Marie

Né le 22 Mai 1878 à Lannéannou

Classe 1898 Matricule 2842

Rappelé à l'activité le 3 Août 1914

Soldat
12e Régiment d'Artillerie à Pied

11e Régiment d'Artillerie à Pied

le 1 Janvier 1916

10e Régiment d'Artillerie à Pied

le 23 Juillet 1916

48e Régiment d'Artillerie à Pied

le 1 Août 1917

Décès le 9 Octobre 1918

Caserne Schneider à Epinal


Hôpital Militaire d'Epinal (Vosges)

Suicide par pendaison

 

Mao Rémond Paul

Né le 6 Avril 1892 à Brest

Classe 1912 Matricule 100971

Quartier Maître Fourrier
2ème Dépôt des Équipages de la Flotte

Décès le 23 Décembre 1916

Hôpital Maritime de Brest

Suicide par arme à feu

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Juillet 2020