De la Commune de Paris

au Bagne

en Nouvelle Calédonie

LEBRUN Émile Nicolas Auguste

Brest Recouvrance

logo-maitron-hover.png

Lebrun, Émile Nicolas Auguste

 

Né le 6 mai 1848 à Recouvrance, arr. de Brest (Finistère) ;

Ciseleur ;

Communard,

Déporté en Nouvelle-Calédonie.

 

Il était célibataire.

 

Garde mobile pendant le 1er Siège dans un bataillon de la Seine,

 

Il fut, sous la Commune de Paris, caporal dans une compagnie de marche du 237e bataillon de la Garde nationale.

 

Durant la guerre de rue, il fut toujours accompagné de sa maîtresse habillée en garde national et armée.

 

Il serait rentré chez lui le 27 mai 1871 au soir.

 

Arrêté le 3 juin, il fut condamné le 6 avril 1872 par le 4e conseil de guerre à la déportation dans une enceinte fortifiée et à la privation de ses droits civiques :

Il arriva à Nouméa le 4 mai 1873 par le transport vapeur l’Orne

 

Sa peine fut commuée en déportation simple le 9 octobre 1872 puis en sept ans de détention le 12 avril 1878, enfin remise le 15 janvier 1879.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Décembre 2021