Combattants Finistériens n'ayant pas la mention "Mort pour la France"

Noms - G - de Gouriou à Graic

 

Gouriou Jean Adolphe

Né le 6 Mai 1901 à Pont Croix

Classe 1921 Matricule 109275

Quartier Maître Timonier
Canonnière l'Inconstant

 

Décès le 5 Février 1919

Hôpital Mixte des Armées d'Angers

(Maine et Loire)

Accident de Chemin de Fer
Plaies profondes de la face,

fracture du crâne

 

Gourlan Gabriel Marie

Né le 15 Mai 1885 à Plomodiern

Classe 1905 Matricule 3084

Engagé Volontaire pour 5 ans le 7 Juin 1904

Équipages de la Flotte

Apprenti Marin Chauffeur

Matelot de 3ème classe Chauffeur breveté

le 21 Septembre 1905

Matelot de 2ème classele 1 Janvier 1908

Matelot 1ère classe Chauffeur Graisseur breveté

le 1 Janvier 1909

Blessé en service à la chaufferie le 5 Mars 1907

Mobilisé le 4 Octobre 1914

46e Régiment d'Infanterie

Soldat

 

Réformé temporairement n°1 le 8 Janvier 1916

Bronchite suspecte

 

Réformé n°2 le 8 Avril 1916

Bacillose 2e degré à droite

Décès le 15 Novembre 1917

Châteaulin

Maladie aggravée en service

 

Gourlaouen Jean Marie

Né le 2 Juillet 1899 à Trégunc

Classe 1919 Matricule 7025

Matelot 3ème classe sans spécialité

2ème Dépôt des Équipages de la Flotte

Décès le 17 Juin 1918

Hôpital Maritime des Mécaniciens à Brest

Hémoptysie

 

Gourlay Jean Louis

Né le 4 Janvier 1879 à Scaër

Classe 1899 Matricule 2061

Services Auxiliaires

Varices varicocèle

 

Maintenu Service Auxiliaire le 9 Novembre 1914

Soldat
37e Régiment d'Artillerie Ecole de pyrotechnie

le 27 Août 1915

Décès le 21 Mai 1917

Hôpital Complémentaire n°64

Sainte Anne d'Auray (Morbihan)

Tuberculose pulmonaire

 

Gourmelin Eugène Laurent

Né le 8 Novembre 1888 à Douarnenez

Classe 1908 Matricule 14478

Quartier Maître Mécanicien
Atelier Central Brest

Décès le 12 Février 1916

Hôpital de Brest

 

Péritonite

 

Gourmelin Pierre Marie

Né le 30 Novembre 1874 à Pont L'Abbé

Classe 1894 Matricule 753

Mobilisé le 3 Août 1914

Soldat
86e Régiment d'Infanterie Territoriale

Décès le 8 Janvier 1916

Quimper

Tuberculose pulmonaire

Gourmelon Jean

Né le 19 Septembre 1900 Le Relecq Kerhuon

Classe 1920 Matricule 987

Engagé Volontaire pour la durée de la guerre

le 1 Octobre 1917

Quartier Maître
1er Groupe Aviation

Décès le 30 Août 1919

Hôpital Michel Levy à Marseille

(Bouches du Rhône)

Accident

Brûlures étendues

 
 

Gourmelon Jean Marie

Né le 2 Octobre 1873 à Plouzané

Classe 1893 Matricule 2252

Rappelé à l'activité le 2 Août 1914

Soldat

87e Régiment d'Infanterie Territoriale

 

46e Régiment d'Infanterie Territoriale

le 9 Janvier 1917

115e Régiment d'Infanterie Territoriale

le 25 Septembre 1917

63e Régiment d'Infanterie Territoriale

le 1 Décembre 1917

Décès le 1 Février 1918

Hôtel Dieu à Lyon (Rhône)

Néoplasme probable au foie

 

Gourmelon Maxime

Né le 26 Mai 1872 à Brest

Classe 1892 Matricule 2067

Mobilisé le 1 Août 1914

Service des Gardes des Voies de Communications

 

Renvoyé provisoirement dans ses foyers

le 29 Août 1914

 

Soldat
30e Régiment d'Infanterie Territoriale

Parti aux Armées le 4 Mai 1915

Blessé le 10 Août 1915 au Four de Paris (Meuse)

Réformé n°1 le 22 Janvier 1916

Proposé pour une pension

de retraite de 3ème classe

Amputation de la cuisse droite à la partie moyenne

Admis à la pension le 28 Juillet 1916

Décès le 1 Novembre 1918

Saint Chéron (Essonne)

Broncho-pneumonie

 

Gourtay Yves

Né le 22 Janvier 1887 à Lothey

Classe 1907 Matricule 1049

2ème Canonnier Conducteur

57e Régiment d'Artillerie au Dépôt

Domicilié au Canada Port Colborne et Montréal

Mobilisé le 3 Août 1914

60e Régiment d'Artillerie

Décès le 15 Avril 1916

Camp de Larzac près de Perthes (Marne)

Suicide

 

Gourvennec Etienne

Né le 30 Janvier 1898 à Plabennec

Classe 1918 Matricule 101844

Matelot 1ère classe Canonnier
2ème Dépôt des Équipages de la Flotte

Décès le 14 Mai 1918

Hôpital Maritime de Brest

Septicémie

Cimetière de Kerfautras

 

Gourvest Jean Louis

Né le 11 Mars 1880 à Brasparts

Classe 1900 Matricule 2813

Non affecté de la Poudrerie de Pont de Buis
Ouvrier auxiliaire

du 9 Septembre 1913 au 28 Mars 1917

Décès le 28 Mars 1917

Hôpital Mixte de Quimper

Sténose pylorique

Gourvest Pierre

Né le 8 Novembre 1878 à Edern

Classe 1898 Matricule 88941

Quartier Maître Fusilier
1er Régiment de Marins

Décès le 23 Décembre 1914

Hôpital Temporaire

Ambulance de réserve 4/02 à Furnes (Belgique)

Suite de blessures de guerre

Suivant l'ordre du général, l'amiral Ronarc'h

retransmet l'ordre suivant à ses marins :

« Le rôle que vous avez à remplir est de sauver

notre aile gauche jusqu'à l'arrivée des renforts.

Sacrifiez-vous.

Tenez au moins quatre jours. »

Le 24 octobre à 9 heures du soir,

le prince de Wurtemberg lance une attaque générale

avec comme objectif de percer le front en direction

de Furnes.

Deux colonnes vont assaillir le front

Nieuport-Dixmude tenu par les Belges et deux autres

colonnes vont converger leurs efforts sur Dixmude,

après une formidable préparation d'artillerie.

Le 26 octobre, les marins sont renforcés par

un régiment de marche de tirailleurs sénégalais aux ordres du lieutenant-colonel Pelletier.

Ce régiment comprend deux bataillons : le 3e BTS du Maroc et le 1er BTS d'Algérie.

Le 28 octobre, à la suite d'une décision prise le 25, les Belges ouvrent les vannes et inondent la rive gauche de l'Yser entre ce fleuve et la chaussée de chemin de fer de Dixmude à Nieuport, faisant de Dixmude une presqu'île artificielle.

Ces inondations, décidées par Albert Ier de Belgique sur proposition de l'état-major de l'armée belge, sauvèrent la situation sur l'Yser.
Le 10 novembre, les défenseurs de Dixmude sont contraints,
après d'âpres combats qui se terminent en corps à corps à la baïonnette ou au couteau, d'abandonner la ville en feu et de repasser sur la rive gauche de l’Yser.

Ils s'étaient engagés à tenir la ville pendant quatre jours, mais ils ont tenu trois semaines, face à environ 50 000 Allemands qui ont laissé 10 000 morts et plus de 4 000 blessés.

Les pertes des défenseurs sont effroyables.

 

Les marins ont plus de 3 000 hommes morts ou hors de combat :

23 officiers, 37 officiers mariniers, 450 quartiers maîtres et matelots ont été tués ; 52 officiers, 108 officiers mariniers,

1 774 quartiers maîtres et matelots sont blessés ; 698 ont été faits prisonniers ou sont portés disparus.

Concernant les tirailleurs sénégalais, il reste 400 hommes au bataillon Frèrejean et seulement 11, dont un capitaine, au bataillon Brochot :

411 survivants sur 2 000.

Le 15 novembre, l'offensive allemande est définitivement stoppée.

 
 

Gourvil Ferdinand Louis

Né le 28 Janvier 1876

Classe 1896 Matricule 251

Engagé Volontaire le 29 Janvier 1892

Équipages de la Flotte Apprenti Marin

Matelot 3ème classe le 28 Janvier 1894

Matelot 2ème classe Timonier le 28 Juillet 1894

Inscrit Maritime le 24 Janvier 1901

Mis à disposition de l'Armée de Terre

le 24 Octobre 1914

Rappelé à l'activité le 1 Mars 1915

Soldat 2ème classe

73e Régiment d'Infanterie Territoriale

74e Régiment d'Infanterie Territoriale

le 27 Mars 1915

78e Régiment d'Infanterie Territoriale

le 1 Avril 1915

121e Régiment d'Infanterie Territoriale

le 15 Mars 1916

106e Régiment d'Infanterie Territoriale

le 1 Juin 1916

Interné à l'asile d'aliénés de Fleury les Aubrais

le 7 Mars 1917

Transféré à l'Asile de Léhon le 1 Avril 1918

Décès le 1 Avril 1918

Hôpital asile de Lehon près de Dinan

(Côtes d'Armor)

Paralysie générale

Gourvil Jean

Né le 12 Septembre 1893 à Plougasnou

Classe 1913 Matricule 8847

Second Maître Canonnier
Cuirassé Bouvet

Décès le 18 Mars 1915

Dardanelles

Disparu en mer lors de la perte de son navire

 

Gouzien Auguste

Né le 4 Mars 1893 à Ploudalmézeau

Classe 1913 Matricule 98389

Matelot 1ère classe Boulanger Coq
Cuirassier Dupleix

Décès le 7 Juillet 1916

Saint Nazaire

Noyade
Le rôle du Dupleix indique

"Absent le 7 Juillet 1916"

 
 

Gouzien Jean Michel

Né le 6 Août 1898 à Landrévarzec

Classe 1918 Matricule 1583

Engagé Volontaire pour la durée de la guerre

le 19 Août 1915

Soldat
45e Régiment d'Artillerie

Hôpital Sanatorium de Checy (Loiret)

du 10 Novembre 1915 au 19 Novembre 1915

Décès le 29 Novembre 1915

Hôpital Mixte d'Orléans (Loiret)

Bacillose et anémie grave

 

Graïc François Léon

Né le 9 Novembre 1877 à Quimperlé

Classe 1897 Matricule 2372

Classé Non Affecté des Chemins de Fer

homme d'équipe à Montrouge

 Compagnie des Chemins de Fer d'Orléans

poseur à Jusivy-Triage

du 7 Août 1905 au 26 Février 1915

Sergent
86e Régiment d'Infanterie Territoriale

Décès le 14 Novembre 1915

Hôpital Mixte de Quimper

Congestion pulmonaire
Œdème aigu du poumon

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - mars 2021