Combattants Finistériens fusillés

Kéraudren Pierre

Tué lors d'une mutinerie le 4 Janvier 1918

Lire les précisions dans la page

Minutes de jugement - Inexistant

Dossier de procédure - Inexistant

Inhumation
Département : 02 - Aisne
Commune : Pontavert
Lieu : Nécropole nationale Beaurepaire
Tombe 4211

Un secours de 150 Frcs accordé à la veuve le 8 Mars 1918

Historique du 76e Régiment d'Infanterie

Décembre 1917
Après une période de repos à Serzy, le 76e remonte en secteur de Craonne ; il est en deuxième ligne dans la première partie du séjour,

puis il relève, à l'est de Sevreux, le 113e.
Période de secteurs durs, où les alternances de froid intense et de dégel, la pauvreté des abris, les bombardements journaliers,

la durée insolite du séjour, s'ajoutent aux fatigues normales de la vie de secteur.


Année 1918
En janvier, le 76e tient, avec les régiments de la 125e D.I. (131e et 113e) le secteur de Craonne– Chevreux.
Le 26, il est relevé, ramené à l'arrière dans la région de Senlis (Rully, Mont-l'Evèque).
Là, le régiment se reconstitue, et, au commencement de mars, au moment où l'on sent l'attaque boche prochaine, il est en parfait état :

les cadres sont au complet, la cohésion existe, le moral est excellent. 

Précisions

Il existe 1 Keraudren dans le Journal des Marches et Opérations (JMO) du 76e Régiment d'Infanterie.

Ce Keraudren y est inscrit en tant que Tué à l'ennemi
1 seul Keraudren du 76e Régiment d'Infanterie est inscrit dans la base Mémoire des Hommes

Aucune trace de mutinerie en Janvier 1918 à Craonne ni au 76e Régiment d'Infanterie à cette période

Aucun Jugement ni constat

Aucun autre soldat trouvé dans la base qui aurait été dans le même cas

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Juillet 2020