De la Commune de Paris

au Bagne

en Nouvelle Calédonie

CAUDEN Jean Guillaume

Bannalec

logo-maitron-hover.png

CAUDEN Jean Guillaume

 

Né le 22 octobre 1835 à Bannalec (Finistère) ;

Demeurant à Paris, 84, rue de la Glacière (XIIIe arr.) ;

Journalier ;

Communard,

Déporté en Nouvelle-Calédonie.

Célibataire.

 

À la formation de la Garde nationale en 1870, il entra dans la 3e compagnie sédentaire du 185e bataillon et continua son service sous la Commune de Paris ;

 

Il fut blessé, le 22 mai 1871, par un fédéré, dit-il, alors qu’il essayait de s’enfuir d’une barricade à laquelle on l’avait contraint de travailler.

 

Il fut soigné à l’ambulance Saint-André-des-Arts, VIe arr., et fait prisonnier le 25 mai.

 

Il fut incarcéré à Rochefort.

 

Le 9e conseil de guerre le condamna, le 5 avril 1872, à la déportation simple et à la dégradation civique ;

 

Il arriva à Nouméa sur l’Alceste le 9 août 1874.

 

Sa peine lui fut remise le 24 janvier 1878, puis, le 20 avril 1879, l’obligation de résider,

 

Il rentra par la Loire.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Août 2021