Bruits et acoustique

de par le monde et en Finistère

Jean Jacques Le Lez

Lors d'un voyage à la Grande Canarie, il nous a été possible d'observer un étonnant phénomène acoustique.
Au retour, j'ai essayé d'en savoir un peu plus sur les lieux à l'acoustique particulière en France, mais aussi à l'étranger.

Échos

Le premier phénomène qui vient à l'esprit, c'est l'écho.
Il suffit de trouver une paroi rocheuse assez lisse et de se positionner à 100 ou 150 mètres.

On peut alors constater le phénomène.

Près du lac d'Arvoin, à La Chapelle d'Abondance, le site est remarquable.

 

Mais certains sites sont célèbres.
À Chinon existe un écho bien connu qui a d'ailleurs donné son nom à une rue, la rue de l'écho.

Moi : Les femmes de Chinon sont-elles fidèles ?
L'écho : Elles ?
Moi : Oui, les femmes de Chinon
L'écho : Non !

J'ai crié "au secours !"
L'écho a répondu "cours !"

J'ai crié dans la solitude : 

Mon chagrin sera-t-il moins rude, un jour, quand je dirai son nom ?

Et l'écho m'a répondu : Non !

Et voici un poème :

Rôdant, triste et solitaire
Dans la forêt du mystère,
J’ai crié le cœur très las :
« La vie est triste ici-bas ! »
L’Écho m’a répondu : « Bah ! »
« Écho, la vie est méchante ! »
Et, d’une voix bien touchante,
L’Écho m’a répondu : « Chante ! »
« Écho, Écho des grands bois, 

Lourde, trop lourde est ma croix ! »
L’Écho m’a répondu : « Crois ! »
« La haine en moi va germer,
Dois-je rire ou blasphémer ? »
Et l’Écho m’a dit : « Aimer ! »
Comme l’Écho des grands bois
M’a conseillé de le faire :
J’aime, je chante et je crois !
Et je suis heureux sur terre !


Théodore BOTREL.


D'autres échos extraordinaires sont décrits :
Tels sont, par exemple les rochers de Lorelei à Bingen au bord du Rhin, la forêt de Woodstock près d’Oxford où l’écho se répète dix-sept fois, et celui de Rosneath près de Glasgow qui répète plusieurs fois l'air d'une trompette successivement sur des tons de plus en plus bas.
Un écho au château de Simonetta, en Italie répétait quarante à cinquante fois le bruit d'un pistolet.
 
Réverbération

A la Grande Canarie, nous sommes montés au Roque de Bentayga.
Il y a là un site Guanchès, c'est à dire un lieu d'occupation des anciens Canariens qui vivaient encore à l'âge de pierre.

 

Le site a été considéré comme une montagne sacrée.
Une petite caverne a été creusée dans la roche volcanique.
Elle a la forme d'un ballon de rugby.
Elle mesure 2m50 de long environ.
Si un homme s'assoit à un bout et dit "Aaaaaaaaa..." sur un ton assez grave (les femmes ont une voix trop aigue),

la grotte se met à bourdonner de façon surprenante.

Il suffit pour constater le phénomène d'essayer différentes fréquences et des intensités variables.

 

En rentrant, j'ai donc recherché sur Internet si ce phénomène était déjà signalé.
Et là, j'ai trouvé des choses surprenantes:


Les Troglodytes de Couteaux  (Lantriac  43) datant du Moyen âge

 

Ce sont des grottes creusées par l'homme à l'acoustique étonnante

 

L'Hélice terrestre :

Autre ouvrage troglodyte, mais beaucoup plus récent creusée à Saint-Georges-des-Sept-Voies (49)

 

"On peut jouer avec les bruits et les résonances, se laisser envahir par les moindres vibrations et ondulations sonores qu’accompagne et amplifie formidablement l’acoustique des lieux ?"

Mais le plus étonnant, ce sont les études faites dans les grottes naturelles, en particulier les grottes peintes

par les hommes préhistoriques.
On s'est aperçu que les dessins des grottes correspondaient souvent avec les endroits de la grotte où le son

résonnait le plus.
On peut penser que dans ces grottes mal éclairées, l'homme utilisait le son pour se diriger,

un peu comme la chauve-souris.
Les emplacements retenus pouvaient alors prendre une dimension magique et des rituels avec incantations ou autres manifestations sonores pouvaient être organisés en face des peintures.
Le site le plus frappant est celui du Salon noir, dans la grotte de Niaux, en Ariège.
Cela pourrait expliquer la répartition jusque-là incompréhensible des peintures dans de nombreuses grottes,

ignorant des murs pourtant parfaitement utilisables.
Dans les grottes préhistoriques de Valltorta (Espagne), les peintures rupestres sont systématiquement
situées dans les lieux les plus sonores.

La visite du Fort de Douaumont (région de Verdun)  comporte une démonstration sonore par le guide
qui laisse tomber une plaque de fer sur le sol.
Le son est assourdissant.

La visite d'un tube volcanique à Lanzarote permet aussi de prendre conscience de la sonorisation 
exceptionnelle

de la cavité qui sert de salle de concert.

Les qualités acoustiques des édifices religieux était aussi très importantes, 
en particulier, pour les chants (Grégorien).

Les constructeurs ont utilisé des éléments discrets permettant d'améliorer l'acoustique des églises et des cathédrales.
C'est dans l'église Saint Martin à Angers, dans l'enceinte de l'école où j'ai passé 3 années que j'en ai vus pour la première fois.
On distingue seulement des trous dans les murs en tuffeaux, mais ces trous correspondent en fait à des cavités

où sont insérés des vases en terre cuite.

On en trouve dans plus de 200 églises, dont certaines dans le Finistère :

Le Juch

Trégourez

Douarnenez

 

Autre vase acoustique :

 

Il semblerait que la Normandie soit la région où ils aient été le plus utilisés l'église de Saint-Laurent en Caux,
à l'abbaye de Montivilliers, dans les églises de Contremoulins près de Fécamp, de Perruel près de Périers-sur-Andelle .
On en trouve aussi dans l'église Saint Blaise en Arles



Autres constructions intéressantes :

Longue réverbération :


Dans l’abbaye du Thoronet, toute conversation parlée dans la nef est tout simplement incompréhensible.


"L’abbaye du Thoronet est l’une des plus conformes à l’esprit primitif de l’Ordre Cistercien.

Cela se reflète jusque dans l’acoustique, qui, avec son écho forcément prolongé,

impose au chant un style particulier et une discipline :
les chanteurs doivent chanter lentement et à l’unisson".


"La pierre vibre avec le chœur, le temple est un immense instrument de musique dont le chant est rythmé
par le souffle de l'homme".

Un son émis au Thoronnet  persiste 14 secondes.

Ce serait un des deux bâtiments au monde ayant cette capacité.

Le Thoronnet, une superbe abbaye à visiter.

Surprise quand j'y suis allé, c'était gratuit et il y avait un concert de violons, (l'autre est le Taj-Mahal).

C’est aussi ce qu’on observe dans le Baptistère de Pise.

Les chaires de vérité dans les églises :
Ces chaires sont surmontées d’abat-voix qui réutilisent l’effet Haas

(sensation d’un doublement de la puissance sonore lorsqu’on se trouve près d’un réflecteur).
La voix directe du prêtre est amplifiée par les sons réfléchis sur ce petit plafond.

Focalisation des sons :


Dans un château de Philippe II, la loge royale cachée du public, reçoit les sons émis à son côté grâce à la réflexion
des ondes acoustiques sur une surface concave.
L’autre exemple se situe dans le parc Bomarzo de la villa Orsini à Viterbo, où se trouve une grande gueule,
comme un masque immense.

Caveau phonocampique :


C'est un artifice de la cathédrale de Noyon.
"L’architecture singulière de la cathédrale Notre-Dame de Noyon  fait l’objet depuis longtemps de beaucoup
d’études et de recherches".

Sous le chœur, derrière l’autel, une trappe marque l’emplacement du caveau phonocampique.
Son objectif était sans doute d’améliorer l’acoustique de l’édifice.

 

Transmissions des sons

Nous visitions les ruines de l'Abbaye de Clonmacnoise dans le centre de l'Irlande.
Une dame me demanda de m'approcher d'un côté de la porte, près des rainures sculptées pour tester

un phénomène acoustique.
Quand une personne parle à voix basse près d'une rainure, le son est transmis de l'autre côté de façon étonnante.

 

On parle de "porte des murmures".
A l'époque de la peste jaune, les religieux confessaient les pécheurs sans les approcher en collant leur oreille
sur la moulure gauche de la porte, les malades murmuraient leurs péripéties sur la moulure droite.
L'acoustique permet aux paroles de longer le tour de la porte et d'arriver au tympan de l'écoutant avec une qualité
de son remarquable, sans que les personnes situées autour d'eux ne perçoivent un son. 

Parfois, c'est la forme de la voûte, elliptique, d'un bâtiment qui provoque le même phénomène.
Dans les espaces où le croisement de deux voûtes en plein cintre engendre une ellipse sur les diagonales,
les sons émis près d’un foyer se concentrent d’eux-mêmes au foyer opposé.
Comme dans le cas précédent, nous nous trouvons avec l’exemple de la transmission d’un son très faible

(un chuchotement) sur une distance qu’il n’aurait pas pu franchir sans l’aide de la forme du bâtiment.
On peut observer cela dans « La salle dite de l’écho » (Salle Lavoisier)

au musée du Conservatoire des Arts et Métiers de Paris.


En Haute-Loire, dans une chapelle de La Chaise-Dieu, à l’endroit comportant ce phénomène, on confessait les lépreux, à distance et toujours en secret.

Les personnes, la tête plaquée contre le mur concave, se parlent à voix basse, à 35 m de distance.
On peut en citer d'autres, l'église de Cublize, près de Roanne, la Cathédrale d’Agrigente en Sicile, celle de Glouchester, les salles des chapitres des cathédrales de Séville et St-Jacques de Compostelle, la salle du Trésor de la cathédrale

de Narbonne, la Rocca Sant’Angelo près de Pérouse et à Bourges, la maison de Jacques Cœur.

Certains bâtiments sont connus pour transmettre des sons sur des distances inhabituelles.
On peut citer les Galeries des murmures du théâtre d'Orange, mais c'est aussi ce qui se passe sous les dômes

de Saint-Pierre à Rome, à Saint-Paul à Londres et sous la gare "Grand Central" de New York (nous l'avons testé).
Le son est là transmis par un grand mur concave.

Je crois en avoir aussi vu un mur dans la cité interdite à Pékin mais difficile à tester.

Grand Central à New York

St Paul de Londres

 

Pierres qui chantent

D'autres phénomènes acoustiques peu connus sont signalés ce sont les "Pierres sonnantes".
À Saint Cast le Guildo, à quelques centaines de mètres du quai d'embarquement du petit port on trouve
les "pierres sonnantes" éparpillées sur la plage près de la falaise, au lieu-dit Goule d'Enfer.
Amphibolitiques, elles émettent un son métallique lorsqu'on les choque.

Quand on s'y rend, on trouve souvent quelques pierres sur les rochers et l'emplacement des chocs est vite trouvé.

Autres curiosités :

 

La roche Sanadoire, "roche sonnante"  Orcival (63) et la pierre de Tintarelle de Giniol à 1304 mètres d’altitude

(pays de Massiac), aux qualités magiques.

On en décrit aussi en Angleterre dans la région des lacs où on parle de Musical Stones à  Skiddaw - Cumbria,

à Tiree en Ecosse, et aux Etats Unis où ce sont des Ringing rocks  dans le Montana  et en Pennsylvanie

On peut en rapprocher une construction humaine, le chœur de l'église de La Martyre.

 

On trouve de chaque côté des cylindres en Kersanton.
Ces cylindres sont de diamètre variés et on a supposé qu'il s'agissait d'un "lithophone",

c'est à dire un instrument de musique à percussion  en pierre.

Le lithophone n'est d'ailleurs pas une invention récente.

On pense que certaines "draperies" en calcite des grottes où venaient les hommes préhistoriques étaient déjà utilisées pour émettre des sons par percussion.

 

Phénomènes inexpliqués

Phénomène acoustique à Taos

Taos est une petite ville du Nouveau Mexique (Etats-Unis) qui compte seulement quelques milliers d'habitants.
Elle s'est rendue célèbre pour un étrange bourdonnement assourdissant, qui rend la vie sur place intolérable
pour quelques uns de ses résidents.
Ce bruit de fond est comparable à un moteur diesel qui tournerait au ralenti.

Également appelé «the hum» (EH) (en anglais), c'est un son de basse fréquence lancinant qui n'est perçu

que par une certaine catégorie de la population.

C’est en étudiant les corrélations entre ce bourdonnement de la Terre, les vagues des océans et les onde de gravité
infrasonores à l’aide du réseau de sismomètres du US Array Earth Scope que les chercheurs pensent être parvenus

à démontrer l’origine exacte du EH.

En particulier les sources les plus intenses sont localisées sur la côte pacifique de l’Amérique centrale en relation

avec de fortes marées et, au second rang, sur la côte de l’Europe de l’ouest.


Phénomène Acoustique de Gebel-Nagus

Le Gebel-Nagus est une colline sablonneuse qui fait partie des contre-forts occidentaux du massif de Sinaï.
Le sable de cette colline aurait l’étonnante propriété de rendre des sons musicaux,

quand il est agité par des causes naturelles ou accidentelles, le vent par exemple.
Dans le Sahara, les vents légers qui frôlent les collines de sable produisent également une vibration particulière

de même nature.


Quand la Terre gémit.

Le mystère des “sons étranges”

Des milliers de personnes à travers le monde ont entendu et souvent enregistré des sons puissants et lugubres
semblant provenir aussi bien du ciel que des entrailles de la Terre.
On les appelle « Strange sounds » (sons étranges) ou OSNI, Objets Sonores Non Identifiés.
Il y a de nombreuses vidéos sur Youtube.

Pour finir, un lien
http://www.francedidgeridoo.com/pierre-musicale-incroyable-voir-absolument-t15778.html

 

On peut y entendre des instruments de musique en pierre.


Liste des sites rapportés:

En France

Angers : Église Saint Martin - pots acoustiques
Arles :  Pots acoustiques
Bourges : Voute elliptique
La Chaise-Dieu : Voute elliptique
La Chapelle d'Abondance : Écho au lac d'Arvoin
Chinon : Écho
Contremoulins : Pots acoustiques
Cublize : Voute elliptique
Douarnenez : Pots acoustiques
Juch : Pots acoustiques
Lantriac : Grotte
La Martyre : Lithophone
Massiac : Pierres sonnantes
Montivilliers : Pots acoustiques
Narbonne : Voute elliptique
Niaux : Grottes
Noyon : Caveau phonocampique
Orange : Théâtre antique -  galerie de murmure
Orcival (63) - Pierres sonnantes
Paris - Musée du Conservatoire des Arts et Métiers 
Perruel - Pots acoustiques

Saint-Cast-le-Guildo : Pierres sonnantes
Saint-Georges-des-7-Voies (49) : Hélice terrestre
Saint-Laurent en Caux : Pots acoustiques
Thoronet, Var : L'abbaye du Thoronet
Tregourez : Pots acoustiques
Verdun : Fort de Douaumont
 

À l'étranger

Agrigente en Sicile
Bingen : Rochers de Lorelei  écho
Clonmacnoise
Gebel-Nagus
Glouchester
Grande Canarie - Roque de Bentayga : résonnance
Lanzarote
Londres Saint Paul : Transmission de sons
New York - Grand Central : Transmission de sons
Oxford - forêt de Woodstock : Écho
Pékin cité interdite : Mur Pérouse
Pise
Ringing rocks - Montana
Rome - Saint Pierre : Transmission de sons
Rosneath : Écho
St-Jacques de Compostelle
Séville
Simonetta : Écho
Skiddaw

Taj-Mahal

Taos
Tiree
Valltorta

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Août 2021