Fenêtres sur le passé

1944 - 2021

L'Armée fantôme Américaine
Inauguration de la stèle " Ghost Army Legacy Project "
à Kerlin en Plabennec

Rick Beyer, Président du "Ghost Army Legacy Project"

Marie Annick Creac'hcadec, Maire de Plabennec

 

Du 23 au 26 août 1944, quelques rares Plabennecois ont entendu pendant la nuit le bruit caractéristique de chars

en approche vers l’Ormeau :

Le grondement des moteurs, le son des chenilles sur les chemins.

Ceux qui habitaient près de Kerlin ont pu, le matin, aller tenter de voir sur place ce qu’il y avait : rien !

Près de Kerlin : Des silhouettes de chars un peu étranges…

De quoi s’agissait-il ?

 

La sixième Division Blindée américaine était arrivée devant Brest le 8 août, espérant obtenir la reddition de l’occupant.

Les renseignements américains estimaient la garnison allemande à 3.500 soldats de piètre valeur militaire.

Il y avait en fait près de 35.000 militaires dont une division de parachutistes aguerris commandés

par le Général Ramcke, un nazi fanatique qui tenait à obéir au Führer :

Ordre avait été donné de se battre jusqu’à la dernière cartouche.

 

Le 8 août, un ultimatum est adressé aux Allemands.

Rejet immédiat.

Les Américains comprennent la situation et retirent leurs chars vers l’est de la France.

Deux divisions d’infanterie participeront au siège et à l’assaut.

Pour tromper les Allemands, le 21 août, les Américains font venir à Brest une unité d’illusionnistes :

L’Armée Fantôme, constituée de chars et de pièces d’artillerie factices (gonflables), d’émetteurs radio envoyant de

faux messages et de half-tracks munis de haut-parleurs diffusant les sons que les véritables chars auraient pu produire.

 

Une opération d’illusion pour faire croire à l’ennemi que la 6ème Division Blindée (surnom : Super Sixth)

était toujours là.

La supercherie a apparemment bien fonctionné, sans pour cela véritablement abréger le siège de Brest

qui a encore duré de longues semaines.

Ces hommes n’ont jamais tué personne, ils ont pris les mêmes risques que leurs camarades des unités « armées ».

Ils étaient là pour attirer le feu de l’ennemi et leurs actes de bravoure sont demeurés inconnus pendant 50 ans.

 

L’Armée Fantôme est restée secrète car ces techniques auraient pu être utilisées contre les Soviétiques

au cours de la guerre froide.

 

Aujourd’hui il reste 9 survivants de cette unité de 1100 hommes, dont Stanley Nance, 103 ans.

 

Six membres de la famille Nance (dont le fils, la petite-fille,  l’arrière-petite fille et l’arrière-petit fils de Stanley)

étaient présents à Plabennec les 15 et 16 octobre 2021 pour l’inauguration de la plaque commémorative

de l’Armée Fantôme.

La famille de Reese Holmes était également présente à ses côtés.

Reese, 17 ans, qui a présidé la Massachusetts Society Children of the American Revolution,

dont elle demeure la Secrétaire, mène une campagne auprès du Congrès pour obtenir une médaille d’or

pour les soldats de cette armée secrète.

Elle a récolté des fonds pour financer la plaque commémorative qui se trouve maintenant à Plabennec.

Charles Cassells

Archives Nationales US - Rick Beyer

Archives Nationales US - Rick Beyer

Inflatable Artillery

Archives Nationales US - Rick Beyer

Dummy Armored Car

Archives Nationales US - Rick Beyer

Sonic halftracks

Archives Nationales US - Rick Beyer

Sonic halftrack

Archives Nationales US - Rick Beyer

Tank in operation in Brest

Archives Nationales US - Rick Beyer

Rick Beyer

Président du Ghost Army Legacy Project.

Elisabeth Webster

Consule des États-Unis - Grand Ouest

Reese Holmes

Secrétaire et ancienne Présidente de la

Massachusetts Society

Children of the American Revolution

Didier Le Gac

Député

Madeline Christianson

arrière-petite fille de Stanley Nance

Premier prix National US catégorie WWII

avec son projet sur l'Armée Fantôme

Stanley Nance

Opérateur Radio de l'Armée Fantôme

103 ans aujourd'hui

Comme en 1944, des difficultés pour maintenir la pression dans les structures gonflables

Patrick Milan

Retro29.fr

Charles Cassells

Historien - Organisateur

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Décembre 2021