Fenêtres sur le passé

1938

Le patron Louis Bathany

 

Source : La Dépêche de Brest 6 septembre 1938

 

Il est peu de gens de la région brestoise qui n'aient aperçu sur la passerelle

d'un des vapeurs de la rade le patron au bornage Louis Bathany.

Petit, mais plein d'activité, toujours attentif mais aussi toujours souriant, il navigue depuis quarante ans entre le port de commerce et tous les ports de la rade.

 

Né à Telgruc en 1883, il embarquait comme mousse, en 1898, sur le Travailleur.

Sa carrière était désormais toute tracée ; il allait la poursuivre, sa vie durant,

au service des Vapeurs brestois.

 

Novice, puis matelot, il devenait patron au bornage en 1907.

Le Rapide, l'Express, le Camaret et bien d'autres servirent de champ à son activité.

 

Avec le Rapide, il commença le premier service de remorquage à Brest.

À l'époque, de nombreux voiliers remontaient l'Elorn et l'Aulne tirés par le vapeur dont tant de générations

suivirent les évolutions.

Mais ce trafic-là est à présent singulièrement réduit, car tous les bateaux possèdent leur moteur.

 

En 1932, la carrière du Rapide prenait fin.

On avait pu constater les grandes qualités du patron Louis Bathany,

aussi lorsque la compagnie fit acquisition du Camaret, elle lui en confia le commandement.

À ses qualités de marin, il joint le courage.

Il le démontra au cours des sauvetages qu'il accomplit.

C'était un jour deux personnes qui successivement

étaient tombées à la mer, à l'éperon du 1er bassin.

Une autre fois, c'était un homme qui allait infailliblement se noyer, dans le même bassin, sans l'intervention du patron Bathany.

En 1921, une embarcation chavirait dans la passe sud.

II se portait rapidement au secours des naufragés et parvenait

à sauver un homme et une femme.

Trois autres passagers avaient déjà coulé.

Peu de gens, avons-nous dit, ne connaissent pas Louis Bathany ;

en effet, depuis qu'il commande, il a transporté environ 1.200.000 personnes !

 

C'est la continuité dans l’effort, la parfaite connaissance de son métier ainsi que son courage et son abnégation que M. le ministre de la Marine marchande a voulu récompenser en lui attribuant la croix de chevalier du Mérite maritime.

 

Nous nous joignons aux amis de M. L. Bathany pour lui adresser nos bien vives et bien sincères félicitations.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Décembre 2021