Fenêtres sur le passé

1938

Le vieux Brest
Kermor - Casino

Source : La Dépêche de Brest 28 novembre 1938

 

Kermor-Casino !

Vieux souvenir déjà que les interminables années de guerre ont refoulé jusqu'au fond de notre mémoire.

C'était l'époque où nos concitoyens avaient encore accès à la mer, où, de Laninon au Gaz, du printemps à l'automne, régnait la plus belle animation.

 

Il n'y avait pas là des plages au sable éblouissant, mais de bonnes et solides grèves à fond de galets dont les Brestois savaient tirer un excellent parti.

 

Kermor, avec ses jardinets, sa longue rangée de cabines, ses radeaux, son plongeoir attirait une foule élégante.

Le Chalet, plus démocratique, avait ses nombreux fervents.

Et enfin les abords du bassin Tritschler.

 

Les frites rissolaient sous le château ;

le tram conduisait à Kermor, dont le restaurant, comme les petits chevaux, ne manquait pas d'attrait ;

les concerts qui s'y donnaient avaient leurs fidèles.

Les tonnelles du Chalet se montraient accueillantes.

À la fin de l'après-midi, toute la ville dévalait les pentes pour venir prendre contact avec le flot.

Mais l'arsenal a débordé sur Laninon ; la marine a créé un terre-plein sous le château ;

les chemins de fer ont lancé leurs convois à l'assaut de Kermor et du Chalet qu'ils ont détruits et recouverts de leurs ballasts.

 

Sur l'emplacement de l'ancienne salle de jeux est une voie de garage ;

sur celui de la salle du restaurant sont des aiguillages.

Aux cris joyeux des baigneurs, aux ondes harmonieuses des orchestres ont succédé le halètement et les coups de sifflet des locomotives.

Kermor est devenu gare de triage.

 

Quant à la grève qu'on dégageait alors soigneusement, on y a échoué, pour toujours peut-on croire, une escadre composée de spécimens de la fameuse flotte aux pieds nickelés.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Décembre 2021