Fenêtres sur le passé

1938

Le vieux Brest
Le renflouage du Brazilian en 1876

Source : La Dépêche de Brest 4 décembre 1938

 

Ce fut une opération mouvementée que ce renflouage du steamer anglais Brazilian qui, au printemps 1876, avait coulé dans le port de commerce, obstruant l'entrée du 4e bassin et ne permettant plus l'accès du platin de carénage.

 

Il était arrivé l'après-midi à 3 heures, faisant eau et ne se maintenant péniblement qu'à l'aide de ses pompes.

Jusqu'au lendemain midi on pompa puis, l'eau gagnant toujours, il fallut évacuer le navire qui coulait

à 7 heures du soir.

 

Cette affaire souleva des protestations dans les journaux de l'époque.

On n'admettait pas que dans un port comme le nôtre où l'on disposait de moyens puissants,

on eût ainsi laissé couler un navire.

Avec l'aide des scaphandriers on procéda par la suite au déchargement du Brazilian.

Le 9août 1876, on faisait une première tentative de renflouement.

On utilisait pour cela neuf pontons et deux navires :

Un brick et la Ménagère, placés le long du bateau naufragé, que l'on avait enchaîné.

À la mer montante il devait, grâce à ce dispositif, se soulever et pouvoir être conduit sur la grève de Laninon d'où, après avoir été vidé, il allait être repris en vue d'être échoué dans un bassin pour subir les réparations nécessaires,

 

Le moment venu, l'arrière du Brazilian se souleva, mais comme seules les chaînes de cette partie faisaient effort,

elles se rompirent.

L’opération était à recommencer.

 

Elle était reprise le 5 septembre avec des moyens encore plus puissants.

Le steamer était cette fois saisi par trente chaînes de chaque côté qui se fixaient sur trois pontons, deux vaisseaux,

le Fontenoy et le Jean-Bart, et l'ancien brick le Chasseur.

 

Ainsi le Brazilian quitta le fond.

Le formidable assemblage tiré par le Souffleur, le Sabre, le Minou, le Flambeau, de la direction du port, put être ainsi conduit à Laninon.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Décembre 2021