Fenêtres sur le passé

1938

La construction d'un pipe-line
au port de commerce

Source : La Dépêche de Brest 13 août 1938

 

Toutes les entreprises du bâtiment et de travaux publics se sont mises d'accord pour interrompre en même temps, durant deux semaines, leurs travaux, pour permettre à leurs ouvriers de bénéficier de quinze jours de congé payé.

 

Les nécessités de la défense nationale, seules, permettent d'obtenir des dérogations et c'est le cas de la société

« Les consommateurs de pétrole », installée au port de commerce, qui réunit actuellement, au bassin du Gaz,

par deux pipe-lines, les cuves métalliques où seront entreposés gasoil, essences et pétroles.

 

Après avoir creusé une tranchée, profonde de 1 m. 80, large de 1 m. 50, dans la pierraille qui constitue

le terrain pris sur la mer des terre-pleins du Gaz, de nombreux ouvriers, dont une vingtaine d'Algériens,

construisent une voûte en ciment.

Ces travaux, exécutés par l'entreprise Behrens et Laurent, de Saint-Brieuc, sont poussés avec activité.

 

Dans cette galerie souterraine les ouvriers des anciens établissements Dubigeon placent un double rang de tuyauterie pour constituer deux pipe-lines de 125 millimètres de diamètre.

 

Ces tuyaux d'acier sont recouverts d'une matière isolante, les mettant à l'abri de l'oxydation

et sont soudés à l'autogène.

 

Dans les traversées de la route et des voies ferrées, pour éviter les chocs des trains et des camions,

les tunnels sont recouverts de solides plaques en béton armé.

 

Les navires pétroliers accostant au bassin du gaz refouleront directement, au moyen de leurs pompes,

les combustibles liquides dans les réservoirs de l'usine, ce qui simplifiera les manutentions.

 

Prolongeant le port de commerce, c'est un petit port pétrolier qui se construit au bassin du Gaz.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Décembre 2021