Fenêtres sur le passé

1932

Le colombier de la marine à Brest

Sources : Chroniques brestoises mars 1932

 

Le colombier de la marine

 

Un interview de M. P. Kerdraon, second-maître Colombophile

 

La Marine a le très grand avantage de posséder à Brest, le colombier

de la Caserne Guépin, connue sous le nom d'École des Mécaniciens, ancien séminaire des aumôniers de la Marine, bâti par les Jésuites.

 

Ce colombier abrite actuellement un effectif

de 400 pigeons-voyageurs. (Il peut en contenir 800)

c'est le plus important et le plus florissant des colombiers militaires.

Nous sommes allés, pour la Chronique, interviewer

le second-maître colombophile M. P. Kerdraon.

 

Il est sous les ordres du commandant Homsy, capitaine de frégate, chef de la transmission non radio de la IIe région maritime, qui nous reçut fort aimablement, et de M. Déduyer,

officier des équipages, chargé de la colombophilie

de la Caserne Guépin.

 

M. Kerdraon qui habite au Dreff, en Plougastel-Daoulas, aviateur de la Marine, montait un ballon captif, en 1920,

à Rochefort, lorsque la foudre l'abattit.

 

Il s'en tira avec quelques fractures de membres ;

gagna la Médaille Militaire, fut par la suite radié des services de l'aviation et versé dans la colombophilie.

 

II choisit le poste important d'instructeur au colombier de Missiessy, à Toulon.

 

Il y demeura 39 mois, avec sa femme et son enfant.

remarquables pour dresser,

pour éduquer ces volatiles intelligents certes, mais combien... volages !

 

À ces qualités il doit ajouter celles de médecin, de chirurgien et de pharmacien.

 

Car si le pigeon rentre blessé ou malade, il faut le soigner immédiatement.

 

À l'étage supérieur, le colombophile nous présenta au roi du pigeonnier, à Charlot, le meilleur sujet,

qui réussit la remarquable performance de se rendre de Saint-Pol-de-Léon à Brest,

un ruban tricolore de 50 cm aux pattes, et de prendre 20 minutes d'avance sur les 100 autres pigeons.

 

Charlot obéit à la voix de son maître, à un signe.

Depuis une année à Brest, M. Kerdraon a fait

du colombier, d'après le témoignage officiel

qu'il a reçu du Ministre de la Marine,

«un modèle pour la Marine ».

 

M. Kerdraon nous fit visiter le grenier, la pharmacie,

et le dortoir bien tenus des pigeons-voyageurs.

 Le colombophile doit être un savant éleveur et posséder une compétence et une autorité

Il ne se gêne pas pour venir se poser sur votre épaule...

 

Cinq matelots colombophiles demeurent en permanence au colombier : MM. Paul Bouteiller, Nail, Lessieux, Lastennet et Roux.

 

Ils apparient les couples selon la force des sujets,

la couleur de leur plumage ou de leurs yeux ;

ils les aident, discrètement, à confectionner

leurs nids de branchages ;

ils les suivent dans leur croissance, les immatriculent, etc..

 

Deux fois le jour, matin et soir, juché sur le dôme de la caserne, un matelot, muni d'un épouvantail ou d'un fouet,

fait tournoyer et travailler les pigeons.

 

Il les dresse.

 

Et plus tard, on confiera des missives importantes à ces dévoués petits messagers aériens,

remis consciencieusement à leur destinataire, au colombophile.

Depuis la perte du Dixmude, la Marine et l'Armée développent et multiplient leurs colombiers ;

car, en temps de guerre, le message aérien par pigeon peut suppléer utilement le télégraphe et le téléphone, le pigeon-voyageur pouvant franchir d'un seul coup d'aile 400 kilomètres, à la moyenne horaire

de 60 à 80 kilomètres.

 

L'été dernier, M. Kerdraon a effectué plusieurs lâchers de pigeons lors des meetings d'aviation de Guipavas, Plouescat, Saint-Malo, Saint-Brieuc. 

Partout, on le sait, ces démonstrations ont obtenu un légitime succès.

 

Au Moyen-Âge, les colombiers étaient la propriété des Seigneurs féodaux.

 

Il n'en est plus ainsi aujourd'hui.

 

Brest possède le magnifique colombier de la Marine, le premier, grâce au maître Kerdraon et à ses chefs

le commandant Homsy et l'officier Deduyer.

 

Il existe, en outre, la « Colombe de Brest », société colombophile, groupant un nombre assez important d'adhérents et de membres actifs, ayant pour président l'actif et très distingué M. L'Hernault,

propriétaire du Grand Café du Commerce.

 

G. Guéguen

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Janvier 2021