Finistériens morts à Berry-au-Bac - Aisne

1916

 

Briec Pierre Marie

Né le 11 Mai 1892 à Pont Labbé

Instituteur Public

Classe 1912 Matricule 744

Caporal le 4 Août 1914

Sergent le 5 Septembre 1914

Sous-Lieutenant le 18 Octobre 1915

11e Régiment d'Infanterie

Tué à l'ennemi le 14 Mai 1916

Cote 108

Citations
Ordre du Régiment n°288 du 10 Avril 1916
"A fait toute la campagne, s'est fait remarquer

par son courage lors des combats

du 25 Septembre au 8 Octobre 1916,

a vivement entraîné le peloton qu'il commandait

sous un barrage très violent, a contribué a rejeter

l'ennemi d'une position importante

où il commençait à pénétrer"


Ordre du 37e Corps d'armée n°101 du 21 Juin 1916
"Jeune officier d'une activité et d'une bravoure

dignes de toute éloge.
A pris part à tous les combats depuis

le début de la guerre
S'est particulièrement distingué en Champagne

et à Verdun.
Véritable entraîneur d'hommes

et précieux auxiliaire pour ses chefs.
Tué d'une balle à la tête le 14 Juin 1916

à son poste de combat"


Croix de guerre avec étoile

 

Caradec Yves François

Né le 9 Juin 1894 à La Forêt Fouesnant

Classe 1914 Matricule 245

Soldat 2ème classe

Arrivé au corps le 6 Septembre 1914
Blessé au combat de la Boisselle

le 15 Février 1915
Evacué du front arrive au dépôt

le 11 Novembre 1915
Parti en renfort du 118e Régiment d'Infanterie

le 5 Février 1916

Affecté au 118e Régiment d'Infanterie

Tué à l'ennemi le 21 Juin 1916

Cariou Pierre

Né le 28 Juillet 1883 à Pleyben

Classe 1904 Matricule 1297

Soldat 2ème classe

62e Régiment d'Infanterie

Tué à l'ennemi le 26 Juin 1916

Pas de fiche

Registre Matricule

En recherche

 

Jaffré François Louis Marie

Né le 5 Avril 1888 à Plounévézet

Classe 1916 Matricule 2431

Soldat 2ème classe

106e Régiment d'Infanterie

Tué à l'ennemi le 21 Juin 1916

 

Kéribin Jean Marie

Né le 7 Août 1884 à Malahon

Tailleur de pierres

Classe 1904 Matricule 1297

Caporal le 7 Avril 1915

6e Régiment du Génie

Tué à l'ennemi le 18 Janvier 1916

Cote 108

 

Kersale Jean

Né le 4 Juillet 1883 à Plomodiern 

Classe 1903 Matricule 601

Soldat 2ème classe

116e Régiment d'Infanterie

118e Régiment d'Infanterie


Disparu le 21 Juin 1916

 

Lagadec François Marie

Né le 11 Avril 1879 à Botmeur 

Classe 1899 Matricule 2266

Sapeur mineur

3e Régiment Artillerie à Pied
7e Bataillon de Génie


Décédé des suites de ses blessures

"Mort instantanée" le 22 Août 1916

 
 

Le Bras François Marie

Né le 23 Avril 1895 à Hanvec

Classe 1915 Matricule 772

Sapeur

Incorporé le 8 Septembre 1915

48e Régiment d'Infanterie

9e Régiment du Génie

le 19 Décembre 1915

Tué à l'ennemi le 10 Septembre 1916

Cote 108

Source : Historique de la Compagnie 19/3 du 2e Régiment du Génie

 

Après un bombardement de plus de onze heures, la Compagnie, subît le 10 mars, une attaque allemande

au bois Claussade, où elle remplit le rôle de troupe d’infanterie.


Le bombardement continue et le lendemain encore les tranchées sont arrosées par les 105 et 150.

Un combat à la grenade se déroule dans la « Clairière aux Vaches », auquel la Compagnie prend part.

Les pertes sont relativement faibles : 1 tué et 1 blessé


La Compagnie cantonne à la ferme Moscou, à partir du 29 mai.

Elle va prendre part à la guerre de mines de la cote 108, qui s'engage dès le lendemain et cause

de nombreuses pertes dans ses rangs.

Un premier camouflet ennemi surprenant, dans l'exécution de leur travail, les sapeurs à la tête desquels

était le capitaine LAVILLEDIEU, ensevelit le capitaine, un sergent, trois m.- o. et 10 sapeurs.


Les sapeurs veulent venger leurs chefs et leurs camarades tombés sous les coups ennemis, et, le 5 juin,

grâce à leur travail opiniâtre on peut faire jouer un camouflet.


A la suite de ces faits, de nombreuses citations viennent récompenser la 19/3 des efforts qu'elle a fournis.


L'ennemi se montre toujours très actif et, le 21 juin, fait jouer un nouveau fourneau.
Un violent bombardement commence aussitôt. Les pertes de la Compagnie sont : 4 tués et 2 blessés.

Une seconde explosion dans la même journée, coûte à la Compagnie 3 tués et cinq blessés.

Pendant les mois d'août, septembre et octobre, l'activité ennemie ne se relâche pas.
Plusieurs explosions se produisent et tout en démolissant notre système de contre-mines, causent !a mort de nombreux sapeurs ensevelis glorieusement dans les galeries.

La Compagnie est relevée le 10 novembre.


Pendant toute cette période, elle a fait exploser 21 camouflets ou mines et en a subi 16 de la part de l’ennemi.

Les gradés et les hommes ont fourni durant plus de cinq mois un travail considérable de jour et de nuit.

Inlassablement, ils creusaient, rivalisant de vitesse avec un ennemi actif et dangereux.

Nombreux cependant furent ceux qui restèrent ensevelis, surpris dans l’exécution de leur tâche.

Les pertes de la Compagnie s'élevèrent à 62 gradés et sapeurs mineurs, dont 2 officiers et 39 gradés et sapeurs mineurs sont tués et 21 gradés et sapeurs mineurs sont blessés.


Pour ces faits, la 19/3 est citée à l’ordre de la 27ème D. T., récompense qui nous montre bien l’importance du rôle qu’elle joua dans cette guerre souterraine
« La Compagnie du génie, 19/3 a soutenu pendant 5 mois, une guerre de mines en
pleine activité. Les pertes sensibles quelle a éprouvées n'ont pas abattu son courage. La
grande majorité des sapeurs, entrainés par l’exemple de ses chefs, a compris la grandeur du
sacrifice obscur qui lui était demandé et s'est pliée docilement à toutes les exigend’une
lutte impitoyable pour la défense d'un secteur violemment attaqué par l’ennemi »

 

Maréchal Alain

Né le 23 Octobre 1895 à Plonéour Lanvern

Classe 1915 Matricule 1497

Soldat 2ème classe

Incorporé le 8 Septembre 1915

19e Régiment d'Infanterie

Tué à l'ennemi le 21 Août 1916

Cote 108

Source : Historique 19e Régiment d'Infanterie

Après s'être reconstituée au camp de Mailly, la 22e division est transportée à Verdun.

Du 28 mars au 24 avril, le 19e participe à la bataille de Verdun dans le secteur nord-ouest, subit sans faiblir les bombardements les plus meurtriers et résiste à plusieurs attaques dont celle du 16 avril particulièrement violente.

 

Reconstitué à nouveau (avril-mai), le régiment soutient pendant près de quatre mois une guerre de mine des plus actives et des plus pénibles dans le secteur de Berry-au-Bac à la cote 108.

Neliaz Yves François Louis

Né le 4 Octobre 1890 à Riec sur Belon

Classe 1910 Matricule 2691
Cuirassier de 1ère classe

118e Régiment d'Infanterie

Décédé le 5 Septembre 1916

 

Nicot Pierre Marie

Né le 2 Mars 1883 à Edern

Classe 1903 Matricule 2612

Soldat 2ème classe

118e Régiment d'Infanterie

Évacué le 5 Janvier 1916

Mort pour la France le 26 Juin 1916

 

Paul Jean Pierre

Né le 28 Août 1896 à Commana

Classe 1916 Matricule 1513

Soldat 2ème classe

116e Régiment d'Infanterie

118e Régiment d'Infanterie 2e Compagnie

Mort pour la France le 20 Juin 1916

 

Seznec Corentin Joseph René

Né le 19 Mars 1896 à Ergué Armel

Classe 1916 Matricule 2431

Soldat 2ème classe

Incorporé le 8 Avril 1915

116e Régiment d'Infanterie

118e Régiment d'Infanterie

Tué à l'ennemi le 18 Mai 1916

 

Simon Olivier Marie

Né le 27 Février 1887 à Plouzané

Classe 1907 Matricule 2214

Soldat 2ème classe

Engagé volontaire 5 ans

aux Équipages de la Flotte le 11 Mars 1905
Matelot Fusilier Marin
Rengagé volontaire 5 ans Artillerie Coloniale
Campagne Cochinchine jusqu'en Octobre 1914
2e Régiment d'Artillerie Coloniale
3e Régiment d'Artillerie Coloniale
95e Régiment d'Infanterie

Tué à l'ennemi le 29 Mai 1916

 

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Décembre 2020