Fenêtres sur le passé

1900

Sauvetage maritime à l'Aberwrac'h

Source : La Dépêche de Brest 2 février 1900

 

Annales du sauvetage maritime - octobre – novembre – décembre 1899

 

Le 4e fascicule des Annales du sauvetage maritime, mois d'octobre, novembre et décembre 1899, vient de paraître.

Nous y trouvons des notes très intéressantes sur divers sauvetages.

Bien que nous en ayons déjà parlé, nous croyons bon de les rappeler d'après

les Annales de la Société centrale de sauvetage des naufragés :

 

 

L'ABERWRAC'H

 

J'ai été averti le 29 novembre, à 2 h. 1/4 du matin, qu'un vapeur était échoué.

 

Le temps était très noir et très brumeux, et on entendait les appels de la sirène.

 

J'ai fait avertir le patron, et à trois heures le canot de sauvetage Thomassin prenait la mer.

 

La brume était si épaisse qu'il perdit de vue le feu des phares à cent mètres, puis fit route en relevant au compas

la direction de la sirène et en passant à toucher certains rochers que les canotiers connaissent parfaitement.

 

Vers quatre heures du matin,

le canot accosta le navire en détresse.

 

C'était la vapeur chalutier Marie-Madeleine,

échoué entre la roche des Ormeaux,

le plateau de Lezent et la terre.

 

Outre qu'il est compréhensible que ce vapeur

soit venu s'échouer en pareil endroit, il courait le risque

de se faire de graves déchirures à la coque en prenant

de la gîte à la marée descendante ;

mais, par une chance inouïe, il s'inclina du bon côté et se tira de ce mauvais pas, sans avarie,

dans l'après-midi du même jour, remorquant jusque dans le port nos braves canotiers,

qui étaient restés en observation tant qu'il y avait eu à craindre pour la sécurité du vapeur et la vie de son équipage.

 

Le président du comité local,

GLAIZOT.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Décembre 2021