Fenêtre sur le passé

1899

L'alcoolisme en Bretagne

1899 – L'alcoolisme en Bretagne

 

Source : LE FINISTÈRE janvier 1899

D'après un de nos confrères de la région bretonne, M. le docteur Paul Boyer vient, dans une conférence

faite à Saint Brieuc, de dénoncer une fois de plus l'alcoolisme qui, en Bretagne,

et en particulier dans le Finistère, devient un véritable danger public.

Vendredi dernier, par exemple, la Cour d'assises du Finistère condamnait à six ans de travaux forcés

un sellier de Landivisiau, Jean Marie Le Guen*, qui, rencontrant le 31 juillet dernier le nommé Le Gat, marbrier,

lui traversait le cœur d'un coup de couteau et l'étendait mort aux pieds de sa femme et de son fils.

Samedi, cette même cour appliquait la peine de cinq ans d'emprisonnement à un menuisier du village de Kerhuon, François Kervern*, à peine âgé de vingt ans, coupable d'un semblable crime.

Mais cette fois il n'y eut pas mort d'homme.

Or, dans leur interrogatoire, les prévenus n'ont su que répondre ceci :

— J'étais ivre, je ne me souviens de rien !

Et le président des assises, M. Charpentier, de s'exclamer :

— Ce pays est vraiment inhabitable, où les hommes ivres vous tuent et croient donner une excuse valable

en disant qu'ils étaient ivres !

 

Ce n'est pas tout.

L'augmentation de la consommation de l'alcool marche de pair, a dit M. Boyer,

avec l'augmentation du nombre des aliénés.

C'est ainsi que la France, qui buvait, avant 1870, 800,000 litres d'alcool, en boit aujourd'hui 2 millions 400.000; et nous voyons le chiffre des aliénés monter pendant cette période de 19,000 à 60,000.

Un tel état de choses appelle évidemment l'attention.

Mais que faire?

En fait de remèdes, M. Boyer propose la suppression de la liberté des cabarets.

Il y en a trop.

Ainsi, il est des villes, comme Rennes, où dans certains faubourgs on compte une auberge pour trois maisons ; dans certains villages, on trouve 50 auberges pour 800 habitants.

M. Boyer propose encore la création de ces sociétés de tempérance

qui ont vaincu le fléau de l'alcoolisme en Norvège.

On parle aussi de l'augmentation du droit sur l'alcool ;

mais le conférencier ne croit pas à un bon résultat de ce côté.

Il est, en outre, un remède personnel qui consiste, pour chacun,

à s'interdire l'absorption de l'alcool autant que possible.

* Jean Marie Le Guen

* François Kervern

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Juillet 2020