Fenêtres sur le passé

1898

L'incendie de l'église de Plouarzel

Source : La Dépêche de Brest 12 août 1898

 

Plouarzel - Terrible incendie.

 

Notre église a été détruite, cette nuit, en un clin d'œil, par un incendie.

 

Le spectacle était terrifiant :

les flammes montaient plus haut que le clocher.

 

Toute la population était sur pied ;

elle n'a pu, hélas! que laisser le feu accomplir son œuvre de destruction.

 

À quatre heures du matin, les pompiers de Saint-Renan sont arrivés ;

mais tout était fini et ils n'ont eu qu'à éteindre les tisons des poutres de façon à préserver les maisons voisines.

 

Tout le monde a certainement fait son devoir ;

une mention spéciale est cependant due à MM. Raoul (J.), charron,

et Bilcot (Pierre), cultivateur.

 

On ignore les causes de l’incendie.

 

-0-0-0-0-0-0-0-

Source : La Dépêche de Brest 14 août 1898

 

Autour du parquet.

 

Il est maintenant certain que l'incendie de Plouarzel

est dû à la malveillance.

 

Les incendiaires soupçonnés sont trois vagabonds qui ont pris la fuite.

Le parquet de Brest a envoyé des instructions spéciales

dans toutes les directions, de sorte que les trois criminels

ne peuvent manquer d'être arrêtés à bref délai.

© Flickr/Erik Olson/(CC BY-SA 2.0)

-0-0-0-0-0-0-0-

Source : La Dépêche de Brest 16 août 1898

 

Autour du parquet.

 

On se rappelle l'incendie qui détruisit l'église de Plouarzel.

 

Trois vagabonds, soupçonnés d'avoir allumé le feu, ont été arrêtés et amenés, hier, à Brest.

Des charges graves pèsent plus particulièrement sur l'un d'eux, Prigent, 28 ans, vagabond et repris de justice.

Après avoir été interrogés par M. Jacquet, substitut, tous trois ont été envoyés à l'instruction.

 

Nous reviendrons sur cette affaire.

-0-0-0-0-0-0-0-

Source : La Dépêche de Brest 18 août 1898

 

Autour du parquet.

 

M. Guicheteau, juge d'instruction, a entendu hier les trois vagabonds inculpés dans l'incendie criminel de l'église de Plouarzel.

Nous croyons savoir que des charges graves pèsent seules

sur Prigent.

Un des deux autres individus arrêtés aurait déjà été remis en liberté s'il n'était retenu pour un autre méfait relevé à son actif.

© Flickr/Erik Olson/(CC BY-SA 2.0)

-0-0-0-0-0-0-0-

Source : La Dépêche de Brest 21 août 1898

 

Autour du parquet.

 

M. Guicheteau, juge d’instruction, a consacré tout l'après-midi d'hier à l'interrogatoire de divers témoins relativement à l'incendie supposé criminel de l'église de Plouarzel.

 

Les charges ne paraissant pas suffisantes contre les trois individus arrêtés, dont Prigent,

les inculpés ont bénéficié d'une ordonnance de non-lieu.

-0-0-0-0-0-0-0-

Source : La Dépêche de Brest 23 août 1898

 

Autour du parquet.

 

Nous avons dit que quatre individus,

arrêtés comme auteurs de l'incendie de l'église

de Plouarzel, avaient été remis en liberté

après l’audition de divers témoins.

 

L'un d'entre eux, S..., sera cependant poursuivi pour violences et injures aux agents de la force publique.

 

S... s'oublia, en effet, jusqu'à frapper les gendarmes qui l’arrêtèrent à la foire de Plabennec.

 

On a dit que le bedeau de la paroisse

avait avoué être l’auteur involontaire de l'incendie.

 

Ce n'est pas tout à fait exact.

 

Le bedeau a dit, simplement, qu'étant donné les circonstances, « il se pourrait »

qu'il fût la cause de l'incendie, mais rien de plus.

 

Le parquet fait vérifier ses dires.

Jusqu'à présent, le bedeau n'est nullement inquiété, même pas pour incendie par imprudence.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Juin 2021