Fenêtres sur le passé

1897

Jeunes filous à Landevennec

Source : La Dépêche de Brest 4 février 1897

 

Jeunes filous à Landévennec.

 

Quatre enfants, étrangers à notre localité, circulaient hier dans le bourg, où ils étaient depuis dimanche soir.

L'un deux s'avisa d'entrer dans le débit du Lion d'or, où, profitant d'un manque de vigilance de la part de la débitante, Mme Herrou, il prit dans le comptoir une somme de sept francs.

Fort heureusement, Mme Herrou s'aperçut du vol et lança à la poursuite

des jeunes filous deux habitants du bourg, qui les rejoignirent

dans un débit de la route du Faou, débit tenu par la tante de l'un d'eux.

 

L'argent fut trouvé en leur possession, et nos quatre gaillards furent reconduits à Landévennec pour être interrogés par le maire,

qui vient de les diriger sur Argol, pour être envoyés par les soins

de la gendarmerie devant le tribunal de Châteaulin.

 

Ces quatre précoces explorateurs ont dû quitter Brest vendredi

pour se rendre à Lanvéoc, où l'un d'eux aurait, paraît-il, des parents.

 

Le quatrième est un apprenti cordonnier sans travail.

C'est un nommé Gautier (Émile), âgé de 16 ans, né à Nantes.

Il a eu la mauvaise fortune de faire, sur le bateau qui les a transportés

au Faou, la rencontre des trois autres, dont il ne paraît pas partager les goûts.

Anonyme

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Septembre 2021