Fenêtres sur le passé

1896

Le très zélé garde-champêtre de Lampaul-Plouarzel

Source : La Dépêche de Brest 6 juin 1896

 

Le tribunal juge une affaire relative aux incidents qui se sont produits dans la nuit du 24 au 25 décembre dernier, pendant la messe de minuit, à l'église de Lampaul-Plouarzel.

 

Au Gloria, quelque bruit s'étant élevé dans l'église, l'abbé Breton, qui officiait, s'écria du haut de l'autel :

« Si ce sont les gars de Lampaul-Plouarzel qui sont venus ici pour faire du bruit, ils n'ont qu'à sortir. »

 

Le très zélé garde-champêtre Jézéquel, ainsi dérangé dans ses dévotions, appréhenda immédiatement

un jeune homme de 18 ans, Le B... (François), qu'il voulut faire sortir de l'église.

 

Celui-ci ayant résisté, fut conduit, non sans peine, au violon.

 

Mais, quelques jeunes gens qui se trouvaient également dans l'église, prirent fait et cause pour Le B...,

et réclamèrent sa mise en liberté.

Comme satisfaction ne leur était pas donnée, ils délivrèrent

le prisonnier en enfonçant la porte du violon avec une barre de fer.

 

Six jeunes gens étaient poursuivis hier devant le tribunal.

Le B... (François) et C... (René), pour troubles à l'exercice d'un culte

et outrages au garde-champêtre, H... (René) et R... (Jean),

pour outrages au garde-champêtre seulement, et B... (Charles)

et E... (Louis), pour troubles à l'exercice d'un culte seulement.

 

À l'audience, la déposition du garde-champêtre Jézéquel est des plus confuses et des plus contradictoires.

 

Ainsi, il affirme avoir reconnu dans l'église, parmi les perturbateurs B... et E...,

alors que des témoins viennent affirmer que E... ne se trouvait même pas dans le village.

 

Le garde-champêtre est plusieurs fois rappelé à l'ordre par le président.

 

Dans une excellente plaidoirie, Me Le Bras fait le procès du garde-champêtre,

dont il blâme sévèrement l'intervention intempestive.

 

Il conclut ensuite à l'acquittement pur et simple de B..., E..., H... et R... et à la condamnation mitigé de Le B... et C...

 

Le tribunal se range à cet avis et condamne C... à six jours de prison et à 25 fr. d'amende avec sursis pour la prison,

Le B... à 25 francs d'amende, et acquitte les quatre autres inculpés.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Décembre 2021