Fenêtres sur le passé

1896

Un abbé, vicaire à Plouescat, en correctionnelle

Source : La Dépêche de Brest 8 février 1896

 

Un abbé en correctionnelle.

 

L'abbé Balcon, vicaire à Plouescat, comparaissait aujourd'hui

devant le tribunal correctionnel pour violence légère

sur la personne du jeune Mesmeur (Célestin), âgé de seize ans,

dont les parents ont le tort impardonnable,

dans ce canton réactionnaire, de vendre des journaux républicains,

de fredonner la Marseillaise et quelquefois de crier :

Vive la République !

 

Le 29 décembre dernier, après le tirage d'une loterie,

le bouillant vicaire a frappé Mesmeur, qui saigna du nez.

 

Pour Me Dubois, du barreau de Brest, qui défend le prévenu,

l'abbé n'a jamais eu l'intention de frapper.

 

Mesmeur s'est brusquement détourné

et son nez est venu se heurter contre la main du vicaire.

 

Après un réquisitoire modéré de M. Samson,

procureur de la République, l'abbé Balcon est condamné à dix francs d'amende, avec application de la loi Bérenger.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Décembre 2021