Fenêtres sur le passé

1895

Un gamin de 8 ans qui promet

Source : La Dépêche de Brest 5 septembre 1895

 

Le jeune Gouriou (Auguste) n'a que huit ans, mais, s'il continue, il ira loin.

 

Il est inculpé d'un vol d'une montre au préjudice d'un voisin, M. Roussel, et d'un bénitier et d'un crucifix au préjudice de M. Gouriou.

 

Il a, en outre, menacé de mettre le feu à l'immeuble

de la demoiselle Abjean, qui le surprenait volant dans son champ,

et d'avoir, à deux reprises différentes, placé une traverse de bois

et des pierres sur les rails, dans le but de faire dérailler un train.

 

Le tribunal acquitte ce gamin trop précoce,

comme ayant agi sans discernement, mais décide,

sa mère ne pouvant en venir à bout,

qu'il sera enfermé jusqu'à sa majorité dans une maison de correction.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - mars 2021