Fenêtres sur le passé

1895

Une orpheline de 12 ans dans la rue

Source : La Dépêche de Brest 27 février 1895

 

Avant-hier soir, vers 6 h. 1/2, l'attention des personnes qui passaient

sur la place des Portes était attirée par une fillette qui,

assise sur le seuil de la porte du commissariat de police

du 2e arrondissement, sollicitait timidement l'aumône.

 

Mme Quisburg, qui habite rue Saint-Marc, 66, s'approche de la fillette, qui lui déclara se nommer Françoise Bihan, âgée de 12 ans.

 

Orpheline de père et de mère, elle était venue seule, à pied,

de Ploudaniel à Brest, pour chercher à s'occuper.

 

Elle venait d'arriver, dit-elle, et ne savait ou s'adresser.

 

Mme Quisburg lui a donné l'hospitalité en attendant

qu'elle ait trouvé à se placer.

 

-0-0-0-0-0-0-0-

 

Source : La Dépêche de Brest 28 février 1895

 

La jeune Le Bihan (Françoise), âgée de 13 ans,

recueillie lundi soir par Mme Quisbourg, rue de Saint-Marc, 66,

a été conduite mardi à l'hospice par la police.

Cette fillette, qui est d'humeur plutôt vagabonde, a été reconnue dans cet établissement

pour y avoir déjà été recueillie en novembre dernier.

 

Elle sera dirigée aujourd’hui chez sa tutrice, Mme veuve Donval, cultivatrice à Kerivarch, en Guipavas.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - mars 2021