Fenêtres sur le passé

1895

Des garnements tentent de faire dérailler un train

Source : La Dépêche de Brest 7 octobre 1895

 

Une tentative de déraillement a été commise jeudi matin sur la ligne de Landerneau à Plounéour-Trez,

à sept cents mètres environ de la station de Goulven.

 

À 7 h. 35, le train n° 2 quittait, comme d'habitude, la gare de Plounéour-Trez,

quand, après avoir dépassé de 700 mètres la station de Goulven, le mécanicien, M. Gourdelier,

remarqua au kilomètre 21 deux grosses pierres qui étaient placées sur la voie.

Le train fut immédiatement arrêté et la voie dégagée.

 

Déjà, la veille, en conduisant le train n° 5, M. Gourdelier avait ressenti une secousse en passant à cet endroit

et avait constaté en arrivant à Goulven que le robinet purgeur, placé à la hauteur du chasse-pierres, était brisé.

La tentative de déraillement devait donc avoir été commise dans la soirée de mercredi,

le robinet n'ayant pu être cassé que par l'une de ces pierres.

 

La gendarmerie de Lesneven, prévenue, se transporta aussitôt sur les lieux et procéda à une enquête.

Les deux pierres posées sur la voie pesaient l'une vingt-et-un

et l'autre onze kilos.

 

Les auteurs de cette tentative de déraillement seraient

les jeunes M... (Jérôme), âgé de 9 ans,

K... (Goulven), âgé de 15 ans, et Le G... (Laurent), âge de 11 ans.

 

Le premier seul M... (Jérôme), a reconnu sa culpabilité.

 

Quant aux deux autres, ils invoquent des alibis.

 

D'assez mauvais renseignements sont fournis sur M... et Le G..., qui sont deux petits mauvais sujets.

K.... au contraire, n'a été jusqu'à ce jour l'objet d'aucun reproche.

 

Ils ont tous trois été laissés en liberté provisoire.

-0-0-0-0-0-0-0-

 

Source : Le Télégramme de Brest 1 février 1896

 

Audience correctionnelle du vendredi 31 janvier 1896

Tentative de déraillement. 

Trois jeunes gamins de Goulven, M... (Jérôme), 9 ans, Le B... (Emile), 13 ans, et P... (Jean), 15 ans,

sont poursuivis pour avoir placé des pierres sur la voie ferrée, ce qui, s'ils avaient eu plus de seize ans,

les aurait conduits devant la cour d'assises, ce fait étant puni des travaux forcés à temps.

C'est le 2 octobre dernier, sur la ligne de Landerneau à Plounéour-Trez, non loin de Goulven,

que s'est produite cette tentative de déraillement.

Deux énormes pierres avaient été placées sur la voie. Fort heureusement, aucun accident ne se produisit et,

après enquête, la gendarmerie découvrit le coupable, qui n'était autre que M...

Celui-ci dénonça d'abord ses co-accusés comme complices, puis il revint sur cette déclaration

et accusa trois autres gamins.

 

Après l'audition de onze témoins, dont ses dépositions n'apportent aucun éclaircissement à l'affaire,

les jeunes Le B... et P..., défendus par Me Fortin et Le Bras, et qui n'ont cessé de nier énergiquement leur complicité, sont acquittés.

 

M..., reconnu coupable, est également acquitté comme ayant agi sans discernement et remis à ses parents,

après une sévère admonestation du président.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Septembre 2021