Fenêtres sur le passé

1895

Les dangers du patinage à l'anse de Kerhuon

Source : La Dépêche de Brest 22 février 1895

 

Depuis quelque temps, de nombreux enfants se donnaient rendez-vous sur l'anse de Kerhuon,

complètement prise à la suite du froid de ces jours derniers, pour y patiner.

 

Le dégel devait malheureusement produire un triste accident.

 

Hier, vers 3 h. 1/2, trois jeunes garçons, Larsonneur (Henri), âgé de 13 ans, Berder (Jean)

et Pallier (René), 11 ans, traversaient l'anse d'un bout à l'autre.

Tous trois prenaient gaiement leurs ébats, lorsque tout à coup Larsonneur, qui se trouvait au milieu du chenal, disparut.

 

La glace avait cédé sous lui et elle cédait aussi sous les pieds

de ses petits camarades.

 

Un lieutenant de vaisseau en retraite, M. Guédon, avait vu le danger.

 

Il s'empressa de jeter sur la glace une planche de trois ou quatre mètres qui devait servir de radeau aux jeunes imprudents.

 

Bain News Service, publisher

Library of Congress

Prints and Photographs Division Washington

Berder s'en servit en effet, mais à trois ou quatre mètres de la première crevasse, la glace céda de nouveau.

 

Il ne s'en porta pas moins au secours de son camarade et plongea pour essayer de le retrouver,

mais ses efforts furent vains.

 

Berder et Pallier, bons nageurs, n'ont échappé à la mort que grâce à leur présence d'esprit.

 

Cependant, à trois cents mètres du lieu de l'accident se trouvait une famille, venue de Brest,

dont quelques membres se livraient à des exercices du patinage.

Trois d'entr'eux, dont un enseigne de vaisseau, M. Guérin

se sont immédiatement portés au secours de Larsonneur,

ainsi qu'un pêcheur de Kerhor, Toullec (Guillaume),

qui a plongé à trois reprises sous la glace, sans résultat.

 

Les efforts des personnes présentes restant vains,

on dut recourir à un autre mode de sauvetage.

 

MM. Thomas et Dantec, tous deux employés à la direction des travaux hydrauliques, armèrent une légère embarcation appartenant

à M. Berthomié, de Brest, mais ce n'est qu'après plus de deux heures d'un pénible travail, tantôt brisant la glace avec une masse,

tantôt portant l'embarcation,

qu'ils sont arrivés à retirer le cadavre de Larsonneur.

 

Bain News Service, publisher

Library of Congress

Prints and Photographs Division Washington

Le corps, déposé sur le rivage, a été transporté au domicile des parents, au bourg du Relecq,

après constatation du décès par M. Ghilino, adjoint spécial de la section.

 

Un grand nombre de personnes, ainsi que les parents du petit noyé, dont la douleur était poignante,

assistaient aux périlleuses recherches des sauveteurs.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Novembre 2021