Fenêtres sur le passé

1894

Plouguin

Noyade d'une ancienne institutrice devenue mendiante

Source : Le Finistère 5 juillet 1894

 

Le 30 juin dernier, vers six heures du soir, le nommé Tournellec,

adjoint au maire qui demeure au village de Tan-Millin,

rencontrait dans l'allée du château de Lesven, en Plouguin,

une mendiante accompagnée de son enfant, qui venait coucher

au moins une fois chez lui toutes les semaines.

 

« Je m'en vais demander un gîte pour la nuit, lui dit-elle »

 

Château de Lesven - Plouguin

Un peu plus loin, en passant dans un champ bordant l'allée, où ses chevaux pacageaient,

Tournellec aperçut une autre mendiante couchée près du lavoir.

 

Vers sept heures, son domestique Potin, en allant chercher ses chevaux,

trouva cette malheureuse noyée dans ce même lavoir.

Personne ne la connaissait.

Tournellec, sur l'invitation du maire, alla chercher chez l'adjoint

la mendiante qu'il avait rencontrée.

Elle déclara se nommée Anna Coeff, femme Roué, et avoir accosté, près de Saint-Renan,

la femme dont on avait trouvé le corps dans le lavoir.

 

Elle avait bu, quelques heures auparavant, un demi-litre d'eau-de-vie avec cette femme.

Elle l'avait ensuite laissée au lavoir lavant ses effets.

 

Le matin, la pauvresse lui avait dit qu'elle était trop malheureuse

et qu'elle voulait en finir avec la vie.

 

Elle avait ajouté qu'elle était originaire de La Roche-Maurice,

près Landerneau, qu'elle avait été institutrice adjointe à Daoulas et tout récemment domestique chez un nommé Jacobin,

équarrisseur à Kernilis.

 

La noyée paraissait âgée de 35 ans et était habillée à la mode du pays.

On n'a pu encore vérifier si les renseignements donnés sur son identité sont exacts.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Décembre 2021