Fenêtres sur le passé

1894

La Noël à Brest

Source : La Dépêche de Brest : 25 décembre 1894

 

Comme tous les ans, avant de réveillonner, les Brestois ont fait hier la traditionnelle promenade des étalages.

 

De huit heures à onze heures, l'animation était énorme dans les rues de Siam, de la Mairie, d'Aiguillon,

la Grand'Rue et le Champ-de-Bataille.

Des groupes compacts stationnaient devant les expositions pour lesquelles, chaque année, nos commerçants dépensent des trésors d'ingéniosité et de goût.

Ce sont, d'abord les vitrines des bijoutiers qui flambent de mille feux.

Les maisons Julien, Aubert, Barrier-Mathieu, Le Guen de Kerneizon, Hamon, Kerscaven, etc., etc., mettent en ligne leurs bijoux délicatement ciselés et leurs bibelots de prix.

 

La maison Nogue ne le cède en rien aux orfèvres.

Son exposition d'objets et de petits meubles d'art, ses jouets et ses articles de fantaisie constituent un merveilleux choix d'étrennes.

Les tailleurs ont, comme toujours, fait preuve d'imagination.

À la Grande Maison, c'est un groupe de petits officiers, assemblés autour d'un amiral,

qui a devant lui la carte de Madagascar.

Au Prince Eugène, c'est une charmante petite noce bretonne.

Les marchands de tissus et les magasins de nouveautés tiennent aussi brillamment leur partie dans le concert

Les Bretons, MM. Kervern, Lhostis, Lullien, Saint-Augustin, etc., etc., ont des expositions superbes, ainsi que les tapissiers, MM. Ely-Labastire, Bailly, Labat, etc. ,qui ont fait donner toutes les séductions de leurs ameublements de style

et de leurs somptueuses tentures.

 

Mais il faudrait tout citer, les magasins de modes, les bazars, les marchands de porcelaines, dont les vitrines chatoyantes parlent aux yeux, et les pâtissiers et les charcutiers, dont les produits savoureux s'adressent au palais.

 

L'affluence n'a pas été moindre sur le Champ-de-Bataille et dans les établissements publics.

Le Grand Café, le Café Brestois, les cafés de Paris, Laplanche, du Commerce, etc., etc., n'ont pas désempli de la nuit.

Un peu partout on a joyeusement festoyé, histoire de montrer une fois de plus que les bonnes traditions ne se perdent pas et que le réveillon est loin d'être mort.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Décembre 2021