Fenêtres sur le passé

1892

Légion d'honneur aux peintres de la Bretagne

Source : Le Finistère juillet 1892

La Bretagne à Paris.

Les promotions dans la Légion d'honneur se succèdent

au Journal officiel :

avant-hier a paru celle du ministère des Beaux-Arts.

 

Parmi les nouveaux officiers

(ils sont au nombre de deux seulement), nous avons la vive satisfaction de trouver le nom de M. Camille Bernier,

l'éminent paysagiste qui est devenu pour nous

un compatriote depuis longtemps.

 

On sait combien de chefs d'œuvre sont sortis de cet ermitage de Kerlagadic auquel il revient fidèlement chaque année.

 

Personne n'est entré dans la familiarité de la nature bretonne plus avant que M. Bernier ;

personne n'a mis à la traduire plus de talent et de tendresse.

 

Aussi est-ce au nom de la Bretagne reconnaissante

qu'il faut se féliciter de la haute distinction qui vient couronner l'une des carrières artistiques les plus honorables

et les plus brillantes de notre temps.

 

Rappelons que M. Bernier est représenté,

au musée de Quimper, par deux toiles remarquables,

« le Soir » et « la Lande de Sainte-Anne »,

cette dernière généreusement donnée par l'auteur.

 

Au nombre des nouveaux chevaliers du 14 juillet,

nous sommes heureux de saluer encore deux noms connus

et aimés à Quimper :

M. Moreau de Tours, le peintre patriote dont nous possédons une grande toile historique,

« La Tour d'Auvergne, premier grenadier de France »,

et M. Jules Girardet, qui a peint

« les Révoltés de Fouesnant ramenés à Quimper

par la garde nationale ».

 

M. Girardet, qui est d'origine suisse,

est décoré au titre étranger,

ainsi que M. Henry Mosler, un Américain qui a emprunté

à la Bretagne les sujets d'un grand nombre de ses tableaux.

Le soir en Bretagne

Camille Bernier

Georges Moreau de Tours

Mariage Breton

Henry Mosler

1885

Les Révoltés de Fouesnant ramenés à Quimper par la garde nationale

Jules Girardet

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Octobre 2020