Fenêtres sur le passé

1891

Un bœuf qui ne veut pas être mangé

Source : La Dépêche de Brest 15 juillet 1891

 

Un bœuf qui ne veut pas être mangé.

 

Les animaux raisonnent-ils ?

 

Ont-ils parfois la prescience du sort qui les attend ?

 

Peut-être le jeune bœuf, dont la course vagabonde arrêtait hier, vers trois heures, l'attention d'une foule de passants

sur le grand pont, entrevoyait-il sa fin prochaine à bord

d'un navire de l'escadre et se refusait-il à mourir ainsi ?

 

Le pauvre animal était près de la grille de la porte Tourville, lorsqu'il s'échappa des mains de ses conducteurs,

après avoir cassé ses liens d'attache, et piqua droit sur l'eau.

 

Il se jeta à la nage dans la direction du pont Gueydon.

 

Aussitôt les canots et les bouviers sur les canots de poursuivre

le bœuf, qui bientôt haletant, soufflant, n'en pouvant plus,

fut ramené à la cale d'embarcadère du quai,

près de la porte Tourville, du côté de Brest.

 

Une fois à terre, on lui passa une corde autour des naseaux,

et après lui avoir amarré une jambe, on le conduisit

par le pont Gueydon, de l'autre côté, du côté de Recouvrance,

où sont les magasins des vivres.

 

Là on a réussi, avec toutes les peines du monde, à l'embarquer sur le chaland qui l'amena à bord d'un navire de l'escadre.

Embarquement d'un bœuf

[sur un navire de guerre durant les manœuvres navales de 1914] : [photographie de presse] / [Agence Rol]

Date d'édition : 1914

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Décembre 2021