Fenêtres sur le passé

1890

Un garde champêtre assailli et blessé à Tréglonou

Source : La Dépêche de Brest 21 mars 1890

 

Un garde champêtre assailli et blessé à Tréglonou

 

Dimanche, vers huit heures et demie du soir, le nommé Guiziou garde champêtre de Trèglonou, rentrait chez lui,

son service terminé, lorsqu'arrivé en face du presbytère, il rencontra les nommés Troadec et Talarmain

qui l'accostèrent en disant ironiquement : « Ah ! voilà le garde ! »

 

L'agent, après pourparlers, leur dit de continuer leur chemin.

Au lieu de cela, ils se mirent à l'insulter.

Bien plus, le nommé Troadec, demeurant à Tréglonou, saisit le garde et

le renversa en lui portant des coups de pieds sur diverses parties du corps.

 

L'agressé cria : « Au secours ! »

 

Heureusement, la mère de Troadec arriva sur les lieux et emmena son fils.

 

Le garde put continuer sa route, mais, arrivé chez lui,

il constata qu'il avait à la jambe une blessure

d'où le sang jaillissait, blessure produite par un instrument tranchant.

 

Procès-verbal a été dressé contre les auteurs de cette agression.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Décembre 2021