Fenêtres sur le passé

1885

L'anse Saupin à Brest

Source : Le Petit Brestois août 1885

 

L’anse Saupin à Brest

 

Bien des brestois ignorent complètement d'où vient le nom de l'anse Saupin,

beaucoup même croient que le nom est : l'anse aux pins.

 

Nous croyons donc utile pour déraciner cette erreur locale de puiser des renseignements

dans l'ouvrage de M. Levot et de les fournir à nos lecteurs.

Vers la fin du XVIIe siècle, vivait à Brest un armateur

et fournisseur de bois de la marine nommé Saupin.

 

Il demeurait et avait des magasins en ville, Grand'Rue 54,

en face de la fontaine Lochoré,

dont l'orifice est bouché par une pierre de taille

qui se voit près de la porte d'entrée du bureau des armements.

 

Il possédait en outre une maison sur la rive gauche de la Penfeld en face d'une anse où il déposait une partie de ses bois.

 

Cette anse a pris alors le nom du propriétaire : Saupin.

 

Avant de l'acquérir la marine l'avait tenue à loyer ainsi qu'une bastide

et avait exploité là de 1762 à 1767 une brasserie

 

Le 16 octobre 1784 la marine fit l'acquisition de cette propriété puis de nouvelles acquisitions effectuées

par la suite ont permis d'augmenter successivement les dépendances et d'y construire une buanderie

pour remplacer celle qui se trouvait à Pontanézen.

 

Beaucoup de personnes connaissent cette buanderie de l'anse Saupin, malgré tout nous allons en dire quelques mots.

Elle se compose de dépôts pour le linge à blanchir ;

de réservoirs pour tremper et préparer la lessive ;

de deux lavoirs couverts et de deux lavoirs

en plein air et à eau courante ;

d'un atelier d'essorage ;

d'un séchoir chauffé par six poêles en fonte ;

de séchoirs en plein air ;

de citernes, conduites et distributions d'eau

pour toutes les parties de l’établissement ;

de chaudières à vapeur pour le service des cuviers ;

de dépôts de bois et autres accessoires.

 

Telle est la buanderie de l'anse Saupin.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Novembre 2020