Fenêtres sur le passé

1938

L'empereur à Brest en 1858

Source : La Dépêche de Brest 6 décembre 1938

 

Le 9 août 1858, vers une heure de l'après-midi, les canons des forts de la côte tonnaient.

Quelque temps après, c'était au tour de toutes les batteries de la rade.

 

L'escadre, venant de Cherbourg, arrivait à Brest.

En tête, le vaisseau Bretagne conduisait l'empereur et l'impératrice.

Debout sur les vergues des navires qui avaient arboré le grand pavois, les matelots criaient :

« Vive l’empereur ! Vive l’impératrice ! »

 

Quand la Bretagne eut jeté l’ancre, le canot impérial aux multiples dorures, avec le roufle surmonté de la couronne, vint se ranger le long de son bord.

 

Les souverains y prenaient place pour débarquer dans l’arsenal.

Devant la grille du bassin, où avait été dressé un arc de triomphe, le maire, M. Bizet, présentait à l'empereur les clefs de la ville tandis que vingt jeunes filles offraient à l'impératrice une corbeille de fleurs.

 

Durant quatre jours ce fut une succession de fêtes somptueuses.

 

Le 10 août, le couple impérial visitant l'arsenal utilisait le canot, aujourd'hui abrité sous un hangar près de la grille Tourville, que remorquait le petit vapeur Elorn.

 

Le 12 août dans la matinée, toujours salués par les vivats d’une foule innombrable, les souverains quittaient Brest.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Décembre 2021