Combattants de Tréouergat

Noms - S - de Simon à Simon 

 

Simon Jacques Marie

Né le 28 Février 1887 à Tréouergat - Kerviziou Bian

Classe 1907 Matricule 2099

Cultivateur

Résidant à Milizac

 

Engagé Volontaire pour 5 ans le 15 Novembre 1907

aux Équipages de la Flotte

Apprenti Marin

Flottille des Torpilleurs

Matelot de 3ème classe le 27 Mai 1909

Matelot de 2ème classe le 1 Janvier 1911

Matelot de 1ère classe sans spécialité

le1 Juillet 1912

Rengagé pour 5 ans le 3 Février 1913

2e Régiment d'Infanterie Coloniale

 

Bataillon de Marche du Levant
le 16 Décembre 1919

2e Régiment d'Infanterie Territoriale

le 19 Août 1921

Citation à l'Ordre du Régiment n°28

du 25 Août 1920

Croix de Guerre des TOE

(Territoires d'Opérations Extérieures)

Médaille Militaire

Historique du 2e Régiment d'Infanterie Coloniale

Le 5 mai 1919,

Schifferstadt (Palatinat bavarois)

 

Le colonel PHILIPPE présenta le drapeau aux vaillants guerriers du régiment et prononça l'allocution suivante :

OFFICIERS, SOUS-OFFICIERS, CAPORAUX ET SOLDATS ,

Grande est mon émotion et vive est ma joie d'avoir à vous présenter ce drapeau dont presque tous, anciens et jeunes,

vous connaissez déjà l'odyssée.

 

Le 22 août 1914, à Rossignol, après un dur et sanglant combat, où le régiment luttant à un contre dix fut presque anéanti,

cet emblème, grâce à l'héroïsme de quelques braves, échappe à la honte de tomber entre les mains de l'ennemi.

 

Le 2e colonial était vaincu par le nombre, mais l'honneur était sauf.

Au cours de la nuit qui mit fin à la bataille, notre drapeau put être enterré près de Villers-sur-Semoy, et c'est là que plus de quatre années après, il était retrouvé par notre général de brigade, le général AUBÉ, qui avait mission de le rechercher pour qu'il fit retour

à ses héroïques défenseurs.

Ce drapeau est tout un symbole.

Il nous représente la Patrie angoissée, brusquement et cyniquement envahie par des hordes barbares qui vont souiller son sol

pendant plus de quatre années en y perpétrant les crimes les plus abominables ; il rappelle les luttes épiques que vous avez soutenues, les souffrances physiques et morales que vous avez endurées ; il évoque la mémoire des milliers de braves de ce beau régiment

qui sont glorieusement tombés pour lui.

Il est enfin un témoin vivant du triomphe de nos armes.

Quelle satisfaction pour moi de vous le présenter sur ce sol ennemi !

Quelle ne doit pas être la vôtre de pouvoir à nouveau le contempler !

Voyez le !

Il est presque en lambeaux, il n'est plus guère qu'une loque, mais combien chère et combien glorieuse !

Ses couleurs sont ternies, mais elles n'en brillent que d'un éclat plus incomparable, elles n'en flottent que plus fièrement

au-dessus de ces plaines arrosées par un fleuve, le Rhin, dont nous, Français, nous avons maintenant la garde.

SOLDATS,

Nous allons rendre les honneurs à cette relique sacrée, devant elle vous allez défiler.

En passant à sa hauteur, portez franchement vos regards vers lui, et criez lui tout votre amour.

C'est la façon de saluer du soldat.

En lui, c'est la France que vous saluerez, c'est son glorieux passé, c'est son avenir plein d'espérance.

Vous, les anciens, qui prîtes part à la grande épopée et fûtes, grâce à votre esprit de sacrifice, à votre bravoure, à votre indomptable énergie, à votre ténacité, les artisans de la Victoire, soyez fiers de votre œuvre.

A vous, les jeunes, incombe un devoir sacré, celui de maintenir intacts les fruits d'une victoire achetée au prix de si grands sacrifices,

de tant de sang si généreusement versé.

L'occasion vous est donnée d'en faire aujourd'hui le serment en jurant de mourir s'il le faut, pour la défense de notre drapeau.

 

Au Drapeau ! ! !

Pendant ces 52 mois de luttes journalières, de combats géants comme l'Histoire du monde n'en avait encore pas enregistrés,

le 2 e R.I.C. a participé à toutes les grandes batailles.

Reconstitué plus de dix fois, il a payé un large tribut évalué à environ 20.000 tués et blessés, dont 825 officiers.

 

Tous ont fait allègrement le sacrifice de leur vie, pour que leur chère Patrie, la belle France, continue à vivre

dans une auréole toute de « Liberté » et de « Grandeur ».

 

Ils avaient tous la volonté de vaincre.

Morts !

 

Ils nous l'ont communiquée.

De l'Yser à Verdun, leurs mânes ont tressailli le jour de la Victoire.

La France est victorieuse.

Que les futurs marsouins du 2e soient fiers de leur Drapeau !

Qu'ils pensent à ceux qui l'ont vaillamment défendu et qu'ils soient toujours prêts à se montrer dignes d'eux.

Simon Jean Hervé

Né le 5 Mars 1891 à Tréouergat - Vourc'h

Classe 1911 Matricule 2002

Cultivateur

Résidant à Milizac

Incorporé le 8 Octobre 1912

118e Régiment d'Infanterie

Soldat de 2ème classe

Décédé le 12 Novembre 1914

à l'Hôpital n°10 à Amiens (Somme)

Fièvre Typhoïde

Mort pour la France

Monument aux Morts de Milizac

 

Simon Jean Louis

Né le 4 Février 1889 à Tréouergat - Kerviziou

Classe 1909 Matricule 1909

Cultivateur

Résidant à Milizac

Engagé Volontaire pour 5 ans le 19 Février 1908

aux Équipages de la Flotte

Apprenti Marin - Élève Clairon

Matelot 3ème classe Clairon le 1 Mars 1909

Matelot 2ème classe Clairon le 1 Janvier 1912

Matelot 1ère classe Clairon le 1 Janvier 1913

Contre Torpilleur Pertuisane

du 24 Juillet 1909 au 1 Janvier 1913

Rappelé à l'activité le 3 Août 1914

Contre Torpilleur Dunois

du 26 Août 1914 au 14 Janvier 1915

Contre Torpilleur Epée

du 14 Janvier 1915 au 17 Mai 1918

Démobilisé le 16 Février 1919

Se retire à Milizac

Contre Torpilleur Dunois

1914 :

Escadre de la Manche
10/1914-01/1915 :

Escadre des Contre Torpilleurs de Dunkerque

(bombardements sur côtes des Flandres)

Contre Torpilleur Epée

Août 1914 :

Surveillance en Manche et Pas-de-Calais 
Novembre 1915 :

Passe en Méditerranée 
Avril-Mai 1916 :

Escorte des convois de Corfou à Salonique 
1916 :

Torpilleurs de Bizerte, remise en état 
1917-1918 :

Torpilleurs de Toulon 
Juillet-Octobre 1917 :

En réparation à Toulon 
Novembre 1917-avril 1918 :

Escortes entre Tarente et Itéa 

 

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Décembre 2021