Fenêtres sur le passé

1909

L'école des Apprentis Marins

Source : Le Quimperlois mai 1909

 

L’école des Apprentis Marins

 

Un décret vient de modifier l'organisation de l'école des mousses.

 

Dans son rapport à M. Fallière, le ministre de la marine (Alfred Picard) explique comment il suit les changements apportés par ce nouveau document :

 

L'école des mousses, de la flotte, établie à bord du vaisseau la Bretagne,

en rade de Brest, est destinée à donner une solide instruction primaire et maritime aux jeunes gens âgés de 14 ans ½ au moins et de 15 ans ½ au plus

qui désirent faire leur carrière dans les diverses spécialités militaires de la marine, autres que celle des mécaniciens.

 

Elle est actuellement régie par le décret du 17 juillet 1908 du corps des équipages de la flotte et par les arrêtés ministériels des 20 juillet 1895 et 5 juin 1897.

Alfred Picard

Ministre de marine

21 octobre 1908

29 juillet 1909

Les nécessités du recrutement de la flotte ont conduit à doubler le rendement de cette école,

déjà chargée depuis le décret du 5 décembre 1906, du soin de fournir un certain nombre de mécaniciens,

par suite du fonctionnement, à Lorient, d’une école similaire et spéciale à ces derniers.

Ainsi agrandie sur l’adjonction du transport de 2ème classe

le Magellan, elle doit comprendre 1600 élèves au lieu des 800

qu’elle recevait antérieurement.

 

Il parait donc opportun d'envisager les modifications,

dans le mode d'admission des candidats

et dans le fonctionnement de l'école, qui découlent de l'importance désormais plus grande qu'elle est appelée à prendre.

 

Il conviendrait, tout d'abord, de reculer jusqu'à 15 ans et 11 mois

la limite d'âge d'admission aujourd'hui fixée à 15 ans 1/2.

Le Magellan

Cette mesure permettrait un meilleur choix des élèves, d'abord parce que plus grand serait le nombre

des candidats susceptibles de se présenter, puis parce que, par leur âge, ils seraient plus aptes à supporter l'apprentissage du métier de marin.

 

Entre la limite d'âge maximum ainsi fixée à 15 ans 11 mois pour l'admission et l'âge minimum requis par la loi

du 22 juillet 1886 pour les engagements à long terme (16 ans),

l'autorité maritime disposerait encore d'un délai suffisant pour procéder aux sélections nécessaires,

comme cela a lieu pour l'école des apprentis mécaniciens de Lorient.

 

Comme corollaire de cette première mesure, le nom actuel d’école des mousses devrait être modifié,

étant donné que la plupart des élèves qui se trouveront tant à bord de la Bretagne qu'à bord du Magellan ne pourront plus être désignés sous l'appellation générique de « Mousse » mais devront prendre celle « d'apprenti-marin ».

En effet, jusqu'à 16 ans, les jeunes gens admis à l'école

dont il s'agit sont qualifiés « mousses ».

 

Ils n'ont pas de lien défini, mais leur situation particulière est réglée,

du point de vue de leurs obligations militaires,

par l'article 61 de la loi du 21 décembre 1896, sur l'inscription maritime.

Dès qu’ils ont atteint 16 ans, ils sont tenus de contracter un engagement à long terme dans les conditions

de la loi du 22 juillet 1886, en qualité d'apprentis-marins (art.1er même loi).

 

Par suite du recul, pour l'entrée, de la limite d'âge, l'effectif des bâtiments-écoles se trouvera désormais composé,

en majeure partie, de jeunes gens liés au service de la flotte par un engagement régulier et il est logique, dès lors,

de donner à l'école où les uns et les autres recevront l’instruction nautique

le nom d ' « école des apprentis marins et des mousses de la flotte ».

 

Enfin, il conviendrait d'ajouter à l'énumération des causes susceptibles de motiver le renvoi de l'école

et laissées à l'appréciation du préfet maritime de Brest, « la paresse incorrigible »,

que l'on ne peut faire rentrer dans le motif d'inconduite prévu par l'article 70 du décret du 10 juillet 1908.

 

Et un décret a été signé en ce sens.

© 2018 Patrick Milan. Créé avec Wix.com
 

Dernière mise à jour - Décembre 2021